Accueil Société Régions Brabant wallon

Un contrôle coronavirus tourne mal à Waterloo: «Un dérapage policier», estime le père de famille

Plusieurs personnes ont été blessées lors du contrôle policier dont la mère de famille.

Temps de lecture: 2 min

Un contrôle covid a mal tourné vendredi soir à Waterloo, occasionnant plusieurs blessés.

Les policiers de la zone de la Mazerine et leurs collègues waterlootois ont été appelés à intervenir vendredi soir vers 23h30 dans une habitation privée située à la limite des localités d’Ohain (Lasne) et Waterloo. Une fête rassemblant une dizaine de personnes s’y déroulait. En tout, il y avait cinq jeunes invités en plus de la famille de cinq personnes.

« Une dizaine de policiers pour contrôler une fête rassemblant une poignée de jeunes, c’est de la provocation », a estimé la famille

« La police n’a pas apprécié que nous filmions l’intervention, c’est ce qui a tout déclenché», a expliqué, sur La Première, le père de famille qui parle de dérapage de la police et d’un usage disproportionné de la force.

Le parquet réfute les accusations

Selon le procureur du Roi, ce sont les propriétaires des lieux qui ont porté plusieurs coups aux policiers. Il affirme que l’usage de la force était nécessaire et légal pour maîtriser le père, la mère et la fille aînée de la famille.

Si l’intervention a effectivement été musclée c’est, selon le procureur, en raison de l’opposition des parents à laisser la police entrer dans le domicile malgré l’accord du Parquet. « Les parents étaient très agressifs et la mère de famille a commencé à filmer l’intervention. Une policière a mis sa main devant son GSM et la mère lui a porté un coup. À partir de là, les policiers ont tenté de la maîtriser et l’ont mise au sol. Elle s’est débattue et s’est blessée », a expliqué le procureur. Il a d’ailleurs confirmé s qu’elle présente une fracture du nez et a été emmenée à l’hôpital CHIREC de Braine-l’Alleud.

Le père, la mère et leur fille majeure seront convoqués devant le tribunal correctionnel pour y répondre de rébellion en bande, coups à policiers et infraction relative au couvre-feu.

Une vidéo faisant référence à cette intervention circule sur les réseaux sociaux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Francois Luc, samedi 26 décembre 2020, 17:27

    Ils n'en ont pas encore assez, ces groseilles de luxe, de larmoyer et de se plaindre des conséquences de leurs propres turpitudes?

  • Posté par LIENARD NORBERT, lundi 21 décembre 2020, 16:22

    Qu est ce qu ils n avaient pas compris dans l autorisation de recevoir UNE personne ?

  • Posté par d dsti, lundi 21 décembre 2020, 14:21

    Le problème est l'effet déplorable sur l'image de la police. J'ai entendu une dame parler à son petit--fils de 5 ans des "méchants de la police"...Cela risque de laisser des traces.

  • Posté par Poullet Albert, lundi 21 décembre 2020, 13:14

    Les Fêtes sont interdites ! Ces gens sont dangereux pour la société et pour eux-même et doivent respecter la police sauf si ceux ci abuse où sont eux même en dehors des lois, mais ce n'est pas le cas, dirait on !

  • Posté par David Philippe, lundi 21 décembre 2020, 13:02

    La police est là pour assurer sa fonction de maintien de l'ordre et des règles et cela est légitime. Mais comme on le fait habituellement dans le royaume et pas comme aux USA. Les vidéos ne confirment pas du tout les versions policières ni du procureur qui n'était pas sur les lieux. C'est au comité P d'enquêter également et de faire son travail. Nous ne voulons pas de Cow boys dans nos rues et dans nos maisons sous prétexte de Covid 19. Respecter les règles évidemment !! Sanctionner de manière proportionnée ceux qui ne respectent pas les règles évidemment. Mais il faut raison garder!

Plus de commentaires

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs