Accueil Société Régions Bruxelles

La «cellule Airbnb» de la Ville de Bruxelles commence à distribuer des amendes

La Ville de Bruxelles appuie sur l’accélérateur en matière de contrôles. Un travail de détective qui commence doucement à porter ses fruits, mais qui reste compliqué par le manque de données disponibles.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Selon Inside Airbnb, agrégateur de données sur lequel se reposent les autorités locales de plusieurs métropoles européennes, pas moins de 2.217 hébergements mis en location sur Airbnb seraient aujourd’hui répertoriés sur le territoire de la Ville de Bruxelles (pour 7.420 à l’échelle régionale). Parmi eux, 72,7 % portent sur la location d’un bien dans son entièreté. Une situation intenable, juge Ans Persoons (one.brussels), échevine de l’Urbanisme de la commune. « On voit que ces biens sont loués par des professionnels. Et la plupart sont dans l’illégalité parce qu’ils ne sont pas déclarés à la Région ou continuent de louer malgré un refus de permis ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par unknown, mardi 22 décembre 2020, 14:40

    Allons encore emmerder les gens qui veulent disposer de leur bien (sur lequel ils sont déjà taxés) comme ils l'entendent

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs