Accueil Monde Afrique

Corne de l’Afrique: la «guerre éclair» se prolonge en Ethiopie et implique l’Erythrée voisine

L’enlisement du conflit dans le Tigré laisse déjà entrevoir une crise humanitaire majeure. Et c’est toute la région qui est menacée de déstabilisation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Ce devait être une guerre éclair, une simple opération de police… Près de deux mois après l’attaque menée par l’armée éthiopienne dans le Tigré, non seulement le conflit s’enlise mais surtout, il se transforme en crise humanitaire majeure, tandis que le risque d’une crise régionale pourrait déstabiliser la Corne de l’Afrique et engendrer de nouveaux flux de réfugiés. Privées d’accès au terrain, les organisations humanitaires dénombrent déjà plus de 50.000 réfugiés au Soudan et assurent que les combats ont fait des centaines de morts.

C’est le 4 novembre dernier que le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a décidé d’envoyer l’armée dans la province du Nord, afin de remettre au pas les autorités locales, lesquelles avaient organisé des élections sans l’assentiment d’Addis Abeba qui avait repoussé les élections générales pour cause de covid.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Jaspers Marie, mercredi 23 décembre 2020, 8:58

    Pauvres gens! Et nous avons l'indécence de nous plaindre pour quelques restrictions! Regardons ailleurs et relativisons!

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs