Accueil Culture Livres

L’Ange des thermes et l’amour

De Bath à Bornéo, le nouveau roman de Rose Tremain, « Havres de grâce », est un hymne à l’amour libéré des carcans sociaux au XIXe siècle.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis une trentaine d’années, Rose Tremain nous régale de romans souvent, mais pas toujours, ancrés dans l’Histoire et dont les protagonistes se débattent autant entre eux qu’avec des événements qui les dépassent. Ils se débattent aussi fréquemment avec des sentiments qui débordent du cadre dans lequel ils devraient rester inscrits. Son dernier livre traduit, Havres de grâce, utilise les vertus de ces deux éléments fondateurs : dans la deuxième moitié du XIXe siècle, on s’y s’attachera surtout à deux personnages de femmes, Clorinda Morrissey et Jane Adeane.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs