Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles encore inquiétée pour «aide d’Etat illégale»

Denuo, fédération des entreprises de recyclage, estime qu’un dégel de 20 % de la dotation de l’agence publique va à l’encontre d’un jugement rendu en 2018.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 5 min

Décidément, le bras de fer juridique entre la Région bruxelloise et la fédération du secteur de l’économie circulaire, l’ASBL Denuo (anciennement connue sous le nom de Go4Circle) ne veut pas s’achever. Voici en effet un nouveau rebondissement dans le duel qui oppose les deux parties depuis plusieurs années autour de l’utilisation de la dotation de l’Agence Bruxelles-Propreté (ABP) à des fins commerciales. L’association a effectivement appris au Soir qu’elle avait à nouveau assigné le pouvoir régional en justice vendredi dernier, au travers d’une plainte en référé devant le tribunal de première instance de Bruxelles, où une première audience est prévue ce mercredi en vue de fixer l’agenda pour les prochaines semaines de travaux.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs