Accueil Économie

Triodos s’est-elle perdue offshore?

Caïmans, Delaware, Panama… : Marianne Belgique affirme avoir pris la banque « éthique et durable » la main dans le sac… « Un amalgame de faits et de contrevérités », réplique Triodos.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Cet article a été initialement publié le mardi 23 avril 2013

L’hebdomadaire Marianne Belgique frappe fort dans son dernier numéro, affirmant que Triodos, la banque « éthique et durable », ne dédaigne pas les paradis fiscaux. Marianne précise avoir « identifié treize fonds ou sociétés offshore enregistrés au Luxembourg, au Panama, au Delaware, aux îles Caïmans ou à Maurice, pilotés en tout ou en partie par Triodos, quand la banque n’y investit pas elle-même du capital ». La banque éthique serait-elle en toc ? Triodos dément avec énergie et dénonce « un amalgame de faits et de contrevérités ». Qu’en est-il exactement ?

1.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs