Accueil Monde Union européenne

L’UE et Londres négocient au finish pour aboutir avant Noël

En début de soirée, on semblait apercevoir de la fumée blanche émaner des négociations sur la future relation entre l’UE et Londres, après le Brexit économique. Les prochaines heures s’annonçaient décisives.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Qui aurait cru, il y a encore quelques jours, que l’UE et le Royaume-Uni seraient plus proches que jamais d’un accord sur les contours de leur future relation ? Au moment de mettre sous presse, mercredi soir, il semblait que ce n’était plus qu’une question d’heures, la Commission européenne semblant prête à y passer la nuit, à en croire les photos de la tour de pizzas livrées par Deliveroo au siège de l’institution européenne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par O Marc, jeudi 24 décembre 2020, 8:14

    Mais pourquoi toute cette dramatisation? Ce "deal" était bloqué pour question d'amour propre. Macron avaient promis à ses pêcheurs le maintien de leur droit de pêche comme auparavant, dans les eaux britanniques (stupide). Johnson avait promis a ses concitoyens de pouvoir exporter comme auparavant, sans être obligé de respecter les règles de l'UE (stupide). Il semble que chacun a cédé sous la pression (normal).

  • Posté par O Marc, jeudi 24 décembre 2020, 8:14

    Mais pourquoi toute cette dramatisation? Ce "deal" était bloqué pour question d'amour propre. Macron avaient promis à ses pêcheurs le maintien de leur droit de pêche comme auparavant, dans les eaux britanniques (stupide). Johnson avait promis a ses concitoyens de pouvoir exporter comme auparavant, sans être obligé de respecter les règles de l'UE (stupide). Il semble que chacun a cédé sous la pression (normal).

  • Posté par Vanhelleputte Stefan, jeudi 24 décembre 2020, 1:12

    Ce jour, dans une importante poissonnerie du BW ouverte à l'Horeca et au privé, une affichette expliquant que "vu la fermeture des frontières avec le UK, certains produits ne sont pas disponibles". Sur les chaînes TV, la photo illustrant les milliers de camions à l'arrêt sur les parkings de Douvre (3000 si j'ai bien compris), est édifiante. Ce simple exemple après seulement 4 jours de chaos, subtilement provoqués par Macron. En fait, toute cette négociation est un gigantesque bras de fer associé à une très belle partie de poker. Un super exemple d'une négociation passionnante, du niveau de l'emblématique négo USA/Vietnam à Paris dans les années '70. Y aurait-il eu un petit coup de téléphone entre Macron et Barnier au moment où Bojo a dû baisser la garde à cause du virus ? Par le plus grand des hasards, les trains circulent à nouveau et les frontières s'ouvrent au moment où on parle d'un accord imminent...

  • Posté par Modus Operandi, mercredi 23 décembre 2020, 22:02

    Quelqu'un a-t-il sincèrement douté que les multinationales qui dirigent l'U.E. allaient accepter des restrictions pour le marché britannique ?

  • Posté par Draye Jean-Pierre, mercredi 23 décembre 2020, 22:45

    En effet mais on ne peut pas le dire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs