Accueil Monde Proche-Orient

À Bethléem, une messe de minuit intime

Sur le lieu de naissance du Christ, selon la tradition chrétienne, la messe de minuit a été limitée à un public très restreint.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les fanfares scoutes défilent, en grand uniforme, drapeaux déployés, chemises repassées, jambières immaculées, dans la rue de l’Étoile. Les cornemuses et clarinettes, cors et trompettes résonnent puissamment dans l’étroit passage qui mène à la basilique de la Nativité, érigée au-dessus de la grotte où, selon la tradition, le Christ est né. Elles arrivent sur la place de la Mangeoire, le centre de Bethléem, où elles… repartent pour un tour, car au lieu de venir du pays entier, seuls dix groupes ont été admis à défiler cette année, à cause de l’épidémie de Coronavirus. Au fracas des cuivres et des tambours, la foule donne une réponse discrète, comme si elle n’osait manifester trop son enthousiasme. En cette fin de matinée, les spectateurs semblent étonnés d’être là, dehors, au plus fort de la pandémie, rassemblés malgré tout, même en nombre dispersé – à peine quelques centaines au lieu des nombreux milliers qui furent la règle des dernières années.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs