Accueil Monde États-Unis

Moncef Slaoui au «Soir»: «Avec les vaccins, on va pouvoir contrôler cette pandémie»

Moncef Slaoui, le M. vaccin belge des Etats-Unis, a réussi son pari : obtenir un vaccin contre le covid avant la fin de l’année

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Le 15 mai dernier, le Belgo-Marocain Moncef Slaoui apparaissait aux côtés de Donald Trump dans les jardins de la Maison-Blanche. Il venait d’être nommé directeur scientifique de l’opération « Warp Speed » (vitesse fulgurante), un programme gouvernemental mobilisant des ressources énormes (18 milliards de dollars), mêlant le public (des agences gouvernementales, l’armée…) et le privé (firmes pharmaceutiques). Avec un seul objectif : accélérer le développement de vaccins et de traitements contre le covid-19. Pendant des mois, cet homme qui a passé 27 ans en Belgique va être le visage de la course au vaccin. Aujourd’hui, il peut souffler. Ce que certains croyaient impossible est devenu une réalité : les vaccins sont là, moins d’un an après le déclenchement de la pandémie. Depuis sa résidence de Philadelphie, il décrit au Soir les ingrédients du succès de Warp Speed et revient sur les affres de la politisation du vaccin par Trump.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Oscar Pascal , lundi 28 décembre 2020, 21:35

    Dans cet excellent entretien le Professeur Slaoui explicite comment obtenir des résultats probants et ce Monsieur le prouve, en une semaine 2 millions de personnes vaccinées. Le Professeur Slaoui ayant anticipé et comme il le décrit pas d'interférences et obtenu toutes ses exigences, il annonce déjà que plus de 200 millions d'américain(e)s seront vaccinées pour fin avril 2021 ! Il y avait déjà eu un article dans le Soir du 26 décembre. Cet article (par François Munster) est intéressant, un extrait :" Travailler pour un président scientifico-sceptique qui a beaucoup minimisé la menace du covid n’a pas dû être évident. Quelles sont les conditions que vous aviez posées pour accepter ce job ? J’ai reçu l’assurance qu’il n’y aurait aucune interférence politique et que j’aurais une autonomie au niveau de la prise de décision. Je leur ai dit que je me foutais de la bureaucratie et que les décisions devaient être prises immédiatement, pas avec un mois de retard." Sa mission est prolongée par le nouveau Président Joe Biden (Trump qui licencie comme il tweet l'a laissé en fonction) . Les résultats déjà 2 millions de personnes vaccinées. Etant lucide, je ne rêve pas que le politique prenne et tienne compte d'une telle réussite, de résultats aussi brillants. Jamais le politique, les 6 gouvernements, n'accepterai les conditions exigées par le Professeur Slaoui. Comme le disait le maréchal Foch :" Pour décider il faut être un nombre impair inférieur à 3", en l'occurrence, pour les logistiques des vaccinations aux Etats-Unis, un seul "patron", le Professeur Slaoui.

  • Posté par Jules Vandeweyer, lundi 28 décembre 2020, 9:44

    Pour rappel (jeu de mots): efficacité du vaccin Pfizer: 2 à 6 mois... Et après? On prend un abonnement?

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 28 décembre 2020, 11:23

    Jules, vous répondez vous-même à votre affirmation de départ : "efficacité du vaccin Pfizer : 2 à 6 mois".

  • Posté par Jules Vandeweyer, lundi 28 décembre 2020, 10:36

    Quant au recul sur la durée de l’immunité, celui-ci viendra avec le temps. Une immunité à court ou moyen terme générée par des vaccins représenterait déjà une arme de poids pour freiner la propagation du coronavirus, même si cela impliquerait par exemple de réitérer de manière saisonnière le vaccin.

  • Posté par Jules Vandeweyer, lundi 28 décembre 2020, 10:31

    Selon l'analyse préliminaire publiée par le laboratoire le 16 novembre, ce vaccin serait efficace à 94,5 % . Selon une étude publiée le 3 décembre dans la revue The New England Journal of Medicine, le vaccin confèrerait au moins trois mois d'immunité. Le laboratoire se dit prêt "à produire 20 millions de doses pour la fin 2020, et entre 500 millions et un milliard de doses en 2021". Au moins 3 mois, waw, qui dit mieux? Pour le vaccin de Moderna, la protection à 94,5% a été observée deux semaines après l’injection de la seconde dose. Par ailleurs, celui-ci a produit des anticorps persistant 90 jours après la vaccination, selon une étude menée sur 34 participants au début de ses essais cliniques et publiée le jeudi 3 décembre dans la revue médicale The New England of Medicine. La durée de l'immunité est sans doute plus longue, mais il s'agit des premières données sur une période de plusieurs mois, validées indépendamment par une revue scientifique. Les participants seront suivis sur 13 mois pour vérifier la protection à plus long terme, indiquent les auteurs. Ah bon on vérifiera...

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs