Arbres déracinés, toitures arrachées…: la tempête Bella a provoqué quelques dégâts en Belgique (vidéos)

La tempête Bella s’est calmée mais on peut encore s’attendre à quelques rafales de vent. L’IRM annonce encore temporairement des précipitations sous forme de pluie sur le centre ou le nord du pays. Sur l’ouest, et plus tard également sur le centre, le temps deviendra sec avec temporairement de larges éclaircies. Ensuite, des nuages bas devraient s’y développer. Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, la nébulosité restera plus abondante avec des précipitations hivernales, surtout sur le sud-est où la neige s’accumulera toujours au-delà de 400-500 m d’altitude. Il faudra également se méfier de la formation de brouillard givrant sur le relief. Les minima seront compris entre -1 degré en Hautes-Fagnes et 3 degrés en plaine. Le vent de sud-ouest sera encore temporairement assez fort sur l’est, puis il diminuera comme partout ailleurs pour devenir modéré de sud.

>> Nos prévisions météo région par région

La tempête Bella a provoqué quelques dégâts à Bruxelles et dans plusieurs provinces.

Arbres déracinés à Bruxelles

Les pompiers bruxellois ont dénombré dimanche 85 interventions liées à la tempête Bella mais aucun dégât majeur n’est à déplorer. Les interventions des pompiers ont eu lieu entre minuit et 18 heures.

La tempête a notamment déraciné 28 arbres et obstrué 10 avaloirs, dont celui du tunnel Stéphanie. Quarante-sept interventions ont été dénombrées pour des tuiles, des cheminées, des panneaux isolants, des fenêtres ou d’autres objets soufflés par le vent.

Liège : des toitures arrachées

Les différentes zones de secours de la province de Liège ont enregistré plus d’une centaine d’interventions en raison de la tempête Bella dimanche.

Les pompiers de Liège ont indiqué à 20h30 être intervenus à une septantaine de reprises. La majorité des interventions portaient sur le tronçonnage d’arbres tombés sur la chaussée, des toitures endommagées ou encore des câbles arrachés.

Les appels se sont intensifiés au début de la matinée, nous précise-t-on du côté de la zone de secours Hemeco. En plus des tâches liées à des arbres présents sur la voie publique, les pompiers sont intervenus pour un accident de circulation à Hamoir. Un conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et a dû être désincarcéré. Les jours de la victime ne sont pas considérés comme en danger.

Les hommes du feu ont en outre été appelés rue de Tohogne, sur la même commune, pour un incendie dans une habitation. Aucun blessé n’est à déplorer et les dégâts sont limités.

En début de soirée, la zone Hemeco avait reçu une quarantaine d’appels pour l’entièreté de la journée de dimanche.

En Hesbaye, le nombre de missions enregistrées par la zone de secours à 19h15 était d’une quinzaine. Des missions qui concernaient essentiellement du tronçonnage. De plus, les techniciens de Resa se sont rendus à Braives pour une autre panne de courant.

Les pompiers de la zone de secours 4, Vesdre Hoëgne et Plateau, sont intervenus à une cinquantaine de reprises. Les interventions, qui étaient réparties sur l’ensemble du territoire de la zone, qui couvre 19 communes, concernaient majoritairement des arbres et des branches sur la route ou des zincs menaçant de tomber.

La Meuse sous surveillance

Les pompiers sont intervenus une trentaine de fois à Namur et aux alentours

La tempête Bella a relativement épargné la capitale wallonne et ses alentours. Les pompiers de la zone NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) sont intervenus une trentaine de fois dimanche, a indiqué leur chef de corps, Pierre Bocca.

Les premières interventions ont été réalisées dès dimanche matin, lorsque certains habitants ont constaté des dégâts chez eux. C’est surtout en début d’après-midi que le vent a balayé la zone.

Les appels concernaient principalement des chutes de branches sur les routes, des éléments de toitures qui s’étaient envolés ou des barrières qui s’étaient effondrées à proximité de chantiers. Quelques arbres sont également tombés, alors que des toitures menaçaient de s’envoler.

Le niveau de la Meuse est élevé et les alertes de précrue sont suivies avec attention, a encore indiqué Pierre Bocca.

Une centaine d’interventions en Hainaut

Les pompiers de la zone de secours de Wallonie picarde sont intervenus, dimanche matin, à une centaine de reprises en raison du passage de la tempête Bella. On ne déplorait aucun blessé à 13h30 dans la région du Hainaut occidental.

Les pompiers des différentes casernes de Wallonie picarde sont déjà sortis à quelques reprises, la nuit de samedi à dimanche, pour des interventions liées au passage de la tempête Bella et aux fortes pluies qui sont tombées.

« C’est surtout à partir de 08h00 que les appels se sont intensifiés, quand les gens se sont réveillés et ont constaté certains dégâts dus aux vents violents. A 13h30, nous avions enregistré plus d’une centaine d’interventions, et ce aux quatre coins de notre zone de secours », expliquait-on en début d’après-midi au dispatching de la zone de secours de Wapi. « Les interventions portent essentiellement sur des arbres et feuillus entravant des routes, des câbles électriques arrachés et jonchant le sol, des tuiles jonchant la voirie et des toitures endommagées. »

Il y a également eu plusieurs interventions plus spécifiques pour des arbres couchés qui entravaient une ou des bandes de circulation le long des autoroutes A8 Tournai-Bruxelles et E42 Tournai-Mons.

« On ne déplore aucun blessé jusqu’à présent. Étrangement, il n’y a eu aucun appel pour des inondations dans notre zone », précise-t-on au dispatching de la zone de secours de Wapi.

Fortes rafales à la côte

A la côte belge, les rafales de vent ont frôlé les 100 km/heures. Les brise-lames étaient interdits aux promeneurs.

Les plages étaient assez désertes, les gens ont préféré se promener dans les Fagnes.

De la neige dans les Fagnes

La neige a attiré la foule durant tout le week-end dans les fagnes. Les pistes de ski étaient fermées mais les stations ont accueilli plus de touristes que d’habitude. Une affluence pas forcément conseillée dans le contexte de crise sanitaire que nous connaissons.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous