Accueil Monde Europe

Dans les McDo comme au Kremlin, la Russie attend Biden au tournant

Tout en contradictions, les Russes passent dans la douleur la page Trump. Ils entretiennent une relation « haine-amour » pour leurs vieux ennemis américains, entre envies culturelles et confrontations politiques.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La nouvelle est passée presque inaperçue en Russie. Sauf à Vladivostok. Le 21 décembre, McDonald’s a ouvert ses trois premiers restaurants dans la bouillonnante capitale de l’Extrême-Orient russe. La chaîne, fer de lance de la gastronomie américaine dans l’ex-empire soviétique depuis son inauguration place Pouchkine à Moscou avant même la chute de l’URSS, prévoit d’investir plus de 20 millions d’euros dans les régions est du pays. Avec près de 800 restaurants au total, elle a déjà bien couvert toute la partie ouest. Face à la poussée de Burger King, McDonald’s multiplie les formats pour les fans pressés de burger-frites-coca. « On est comme ça, nous les Russes, pleins de contradictions : on aime affronter et détester les Américains que pourtant on admire et envie ! », sourit Nikolaï, jeune père de famille rencontré à la sortie d’une virée MacDo avec ses fils à Moscou. Politiquement, il se dit patriote et supporteur du président Vladimir Poutine. Mais il se gave de nourritures et séries télé made-in-USA…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Eric Lambot, mardi 29 décembre 2020, 16:19

    Je n'ai jamais compris cette haine anti-Russe. Pendant la guerre froide, d'accord, c'était un autre siècle, un autre monde, une autre géopolitique. Mais depuis la chute de l'URSS la seule raison que je vois c'est la facilité de garder les mêmes réflexes, d'avoir un ennemi faible économiquement et qui ne ripostera pas à coup de droits de douane ou en stoppant ses achats de bons du Trésor US. La politique étrangère US est dirigée par des cadres ou conseillers anticommunistes primaire et figés dans le passé. A mon avis Biden y compris mais on verra. Je ne dis pas qu'il faut tout leur passer mais la Russie est plus proche du monde occidental que la Chine avec des ambitions inquiétantes ou que l'Arabie Saoudite, l'Iran ou la Turquie.. Svp, ne pas se tromper d'ennemis, merci !

  • Posté par Lombard Fernande, mardi 29 décembre 2020, 20:57

    La géographie met le doigt sur une vérité économique. Le territoire russe est 2 fois moins peuplé et 2 fois plus grand que les Etats-Unis d'Amérique. Lorsque l'Otan aura déstabilisé ( révolution colorée ) la Russie et que nous pourrons nous approprier ces terres, Wall Street va exploser et les traders et autres financiers vont nager dans le bonheur absolu... Demain est un autre jour !

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs