Accueil Monde États-Unis

Ça s’est passé en 2020: l’odyssée victorieuse de Joe Biden

Joe Biden a longtemps hésité, douté de lui-même et de la capacité de l’Amérique à remonter la pente. La descente aux enfers provoquée par un président ombrageux et autoritaire a convaincu « Good Old Joe » de sortir d’une brève préretraite.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Au cœur de l’hiver 2016-2017, Donald Trump venait d’être élu 45e président des États-Unis à la surprise générale – à commencer par la sienne. L’Amérique profonde laissait éclater sa joie d’avoir porté un leader populiste, un rebelle anti-establishment à la Maison Blanche. Les supporters démocrates pleuraient l’amère défaite de Hillary Clinton, lâchée par les ouvriers blancs de la « rustbelt » (région des Grands Lacs), les femmes et les communautés noires. Le grand absent de cette campagne, Joe Biden, se gardait bien de critiquer ou de donner ses leçons. L’ancien vice-président de Barack Obama avait, par deux fois déjà, piteusement échoué lors de primaires démocrates à l’élection présidentielle : en 1988, après des révélations de plagiat et une allocution empruntant de larges pans de discours au dirigeant travailliste anglais Neil Kinnock, puis en 2008, après un score misérable dans les caucus de l’Iowa.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs