Accueil Monde Union européenne

Brexit: dans quelles conditions puis-je vivre et travailler au Royaume-Uni?

Le Royaume-Uni a voulu le Brexit notamment pour mettre fin à la libre circulation des personnes. L’accord sur les relations futures marque donc la fin des privilèges européens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Le négociateur de l’UE, Michel Barnier, a dit regretter que le Royaume-Uni ait refusé d’inclure un chapitre sur la mobilité des citoyens dans l’accord sur les relations futures. Londres n’a pas voulu y inscrire « toute autre disposition qui faciliterait les visites de court ou de long terme », à part les personnes qui voyagent à titre professionnel. Tout ce que l’on sait d’autre, c’est que les deux parties ont pour l’heure décidé de ne pas demander de visa pour les courts séjours, mais cela peut changer, elles doivent juste se prévenir trois mois à l’avance (voir par ailleurs).

Pour les personnes qui résidaient et travaillaient de l’autre côté de la Manche avant la date du Brexit (31 décembre 2020), leur traitement a déjà été réglé dans l’accord de retrait, en vigueur depuis onze mois. Il leur confère le droit de rester au-delà du 30 juin 2021 s’ils ont demandé le « pre-settled status ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs