Accueil

En Wallonie, pétitions et consultations populaires

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

En janvier dernier, le parlement bruxellois a adoubé le principe du droit de pétition, qui permettra aux citoyens de provoquer un débat parlementaire, moyennant un seuil minimum de signatures (5.000) sur un sujet donné. Le droit de pétition existe également – en ligne – au parlement wallon, où une commission du renouveau démocratique a été mise sur pied en 2015. Un de ses grands chantiers : la participation citoyenne. Ce parlement a ainsi décidé de rendre la consultation populaire possible : avec ce mécanisme, les citoyens sont invités à se prononcer sur une question, via un vote, après avoir reçu une brochure informative détaillant de manière objective les arguments pour et contre. Quid des panels citoyens ? Paul Magnette (PS), ministre-président wallon, déclarait en janvier 2015 réfléchir, avec le président du parlement wallon André Antoine (CDH), à la mise sur pied d’un tel dispositif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs