Précompte immobilier: ce qui change au 1er janvier en Wallonie

Précompte immobilier: ce qui change au 1er janvier en Wallonie
Olivier Papegnies / Le Soir

À partir du 1er janvier 2021, le précompte immobilier des habitants de Wallonie sera traité par l’administration fiscale wallonne (SPW Fiscalité). La gestion de cet impôt prélevé sur les propriétés foncières était jusqu’ici pour la Wallonie traité au niveau fédéral par le SPF Finances.

Ce basculement ne demande aucune intervention du propriétaire ou usufruitier d’un bien immobilier.

À partir de 2021, c’est le SPW Fiscalité qui enverra les avertissements-extraits de rôle (invitation à payer son précompte immobilier). Et dès cette date, c’est aussi auprès du SPW Fiscalité qu’il faudra s’adresser pour toutes questions et demandes, y compris pour les réclamations et les demandes de réduction en cours.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Frank Robben n’est pas membre du CSI mais assiste à toutes les réunions en sa qualité de «collaborateur de la BCSS» ayant préparé les dossiers.

    Vie privée: le CSI, gestionnaire de données santé en (tout) petit comité

  2. L’avant-projet de loi est proposé par Pierre-Yves Dermagne, Vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et du Travail, avec ses collègues Tinne Van der Straeten, la ministre de l’Energie (Groen) et Eva De Bleeker, la secrétaire d’État à la Protection des consommateurs (OpenVLD).

    Energie: le gouvernement promet une facture (enfin) simplifiée

  3. Philippe Geluck.

    Le Chat Cartoon Museum suscite une nouvelle salve de réactions, positives cette fois

La chronique
  • #VisapourlaFlandre: du miel aux oreilles

    Après Georges-Louis Bouchez, Thomas Dermine ? « Cela fait très longtemps que vous avez eu des tops politiciens francophones deux semaines d’affilée sur votre plateau ! » : la satisfaction, un brin ironique, se marque sur le visage de Liesbeth Van Impe, la rédactrice en chef du Nieuwsblad qui ajoute : « Il semble moins évident pour eux aujourd’hui d’esquiver ou de dire « je ne viens pas ». Certains peuvent encore le faire – elle pointe la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) qui vient de se faire massacrer sur les réseaux sociaux pour une communication nationale en français – mais ils ont tous promis au début de la législature qu’ils s’exprimeraient à terme dans un néerlandais sans tache. C’est une très bonne évolution. » Liesbeth Van Impe prend alors à témoin Ivan De Vadder qui anime l’émission : « Vous vous êtes beaucoup plaint précédemment de ces refus francophones. Pour nous aussi, il était très difficile d’obtenir des interviews. Aujourd’hui, c’est plus facile. »

    Celui qui a suscité ce satisfecit est le...

    Lire la suite

  • Musée du Chat: d’un débat qui dérape à une revendication essentielle

    Depuis une dizaine de jours, suite à l’annonce de l’octroi du permis d’urbanisme au futur Chat Cartoon Museum imaginé par Philippe Geluck, le débat fait rage entre ceux qui soutiennent et ceux qui dénoncent le projet. Ces derniers ont été les premiers à ouvrir le feu avec, en quelques jours, plusieurs cartes blanches et lettres ouvertes, dont une pétition qui récoltait rapidement plusieurs milliers de signatures.

    Aujourd’hui, plusieurs cartes blanches de personnalités belges ou françaises prennent le...

    Lire la suite