Accueil Opinions Cartes blanches

Appel aux citoyens et dirigeants de l’Union pour un pouvoir démocratique européen

Un groupe d’hommes et de femmes de divers horizons proposent de tirer parti de la crise en cours pour faire de l’Union européenne une vraie réalité en renforçant la légitimité et l’efficacité de la prise de décision.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Nous Européens avons aujourd’hui l’opportunité de faire de l’Union européenne la première puissance démocratique, multinationale et multilingue, bâtie par ses concitoyens et ouverte au monde.

Saisissons-la.

La crise Covid-19 a agi comme un catalyseur de conscience, rappelant combien nos vies sont précaires et nos destins imbriqués.

Elle a souligné l’importance de l’Europe dans un nouveau monde multipolaire et la nécessité d’être unis et de faire masse pour relever les immenses défis écologiques, économiques, sociaux, sanitaires et de sécurité qui incombent à nos sociétés.

Elle a également révélé le caractère unique de notre modèle économique et social.

Dans cette période inédite et malgré des tentations puissantes et illusoires de repli sur soi, l’Union a fait le choix du sursaut, tous comprenant la vanité du chacun pour soi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 1 janvier 2021, 21:10

    Pour ma part je signe, à deux mains. Et la propositions de la généralisation de la majorité qualifiée, et l'appel à davantage de démocratie participative. Les Etats doivent sortir de la schizophrénie, on ne peut attendre mieux (et on en a tous besoin) de l'UE tant que les capitales nationales gardent chacune leur précieux veto de l'unanimité. Cette dernière n'a abouti qu'à un "tous perdant". Félicitations pour cet appel. Pourvu qu'il soit entendu.

  • Posté par Marlier Jacques, dimanche 3 janvier 2021, 19:17

    Comme Deckers Björn, "je signe des deux mains".

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 1 janvier 2021, 22:28

    Initialement, l´unanimité avait un sens. Mais, en effet, avec la taille et la disparité qu'a l´UE aujourd'hui !... On ne récrit pas l'histoire; je suis toutefois persuadé que, sans le "brexit", le plan de relance n´eût, par exemple, jamais été voté. Il faut sortir de cette contrainte. Mais, juridiquement, comment ? Et avec quelles modalités ? Je n'ai aucune réponse.

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 1 janvier 2021, 17:32

    "La crise Covid-19 a agi comme un catalyseur de conscience..." La croyance que des épidémies puissent avoir quelque chose de bienfaisant est enracinée dans de très anciennes croyances et mysticismes. Elle est à rejeter, avec force et indignation.

  • Posté par Christian Radoux, vendredi 1 janvier 2021, 22:03

    Il fut un temps, pas si loin de nous, où elles étaient présentées comme des sanctions divines. Même le génial Pasteur pourtant catholique, peu républicain, et (en partie hélas) très nationaliste après la défaite de Sedan fit, à cause de son rationalisme en la matière, l´objet d'attaques aussi stupides qu´odieuses. Il n'était en effet nul besoin pour étayer cet appel de raviver ce mysticisme.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs