Accueil Monde Europe

Tchernobyl demande à devenir un patrimoine mondial de l’Unesco

L’Ukraine prépare un dossier « pour que l’humanité se souvienne » de l’accident nucléaire de Tchernobyl. Où le tourisme se développe.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Covid ou pas, l’actualité de l’Unesco ne s’arrête jamais. Ces derniers jours, l’« Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture » a reconnu officiellement les sonneurs de trompe au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, ce qui n’a pas manqué d’être célébré chez nous, en Belgique, à Saint-Hubert (où, contrairement çà ce que certains pensent, on ne joue pas du cor de chasse mais bien de la trompe). En Suisse, ces dernières semaines encore, c’est l’horlogerie et la mécanique d’art qui sont reconnues comme patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Quasi en même temps, le couscous du Maghreb a été inscrit sur la même liste…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lison Jean-Marie, dimanche 3 janvier 2021, 18:39

    Quand la mort due à l'orgueil humain devient patrimoine de l'Humanité...

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs