Accueil Société

Coronavirus : en 2020, on a enterré sans rituel et sans relâche

Le cimetière multiconfessionnel de Schaerbeek a accueilli près 1.100 défunts cette année. C’est trois fois plus qu’en 2019.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 6 min

C’est une maladie fourbe. » Réunis autour de la tombe de leur père, au cimetière multiconfessionnel de Schaerbeek, les enfants Boujemaa s’affairent pour déblayer l’excédent de terre avant de placer la petite stèle sobre : Boulal Ahmed Ben Boujemaa 1940-2020. Leur père avait beau avoir 80 ans, il était en bonne santé, autonome. « Comme on dit qu’il ne faut pas se précipiter à l’hôpital, on l’a gardé à la maison, le docteur passait tous les jours », raconte Abdelah. « Il allait plutôt bien jusqu’au jour où il a fallu l’hospitaliser. Le scanner a montré une pneumonie interstitielle. Le médecin ne pouvait pas l’entendre lorsqu’il l’auscultait. » Quatre des sept enfants ont fait le déplacement ce mercredi. Sa femme est là aussi, assise sur une chaise pliante sans bouger, malgré le froid. « Lorsqu’il a été enterré, mi-octobre, il s’agissait d’une des dernières tombes », remarque Kawtar. « Maintenant, regardez. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 3 janvier 2021, 13:06

    Pinaise le nombre de mort en temps normal après 44 ans! ça rassure pas

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 2 janvier 2021, 18:24

    Moi qui pensais naïvement que tous les cimetières de ce pays étaient "multiconfessionnels"... Pour le coup, celui-ci, d'après ce qui en est dit a plutôt l'air d'être "monoconfessionel", il me semble.

  • Posté par Taif Mohamed, samedi 2 janvier 2021, 21:59

    Vous semblez avoir raison pour le côté mono-confessionnel : https://lacapitale.sudinfo.be/183962/article/2018-01-29/cimetiere-multiconfessionnel-ce-grillage-est-une-honte

  • Posté par Taif Mohamed, samedi 2 janvier 2021, 21:54

    ***multiplié par 3

  • Posté par Taif Mohamed, samedi 2 janvier 2021, 21:51

    Etant natif de Laeken, je visualise le cimetière derrière l'église notre dame et il m'étonnerait qu'on y trouve d'autres sépultures que chrétiennes. Jusqu'à présent, on avait des carrés par-ci par-là avec une parcelle tout de même plus grande côté bruxellois et pour cause. Mais on avait pas vraiment besoin de plus, vu que la génération de mes parents qui a presque entièrement disparu avait une préférence pour le retour au pays. Je pense que la covid va imposer un autre regard pour la communauté, comme le dit l'article, le taux d'occupation a été multiplié par dix, et les nouvelles générations voient bien l'intérêt à avoir leurs proches à portée et beaucoup voudront être enterré près de leur parent, soit pour désormais un millier de personne plus au Maroc. Je comprends que le côté à part puisse choqué, mais j'imagine aussi qu'une famille laïque et ou athée n'aurait pas spécialement envie d'être dérangée par une prière musulmane ou juive lorsqu'elle se recueille devant la tombe d'un proche.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs