Coronavirus: les contrôles renforcés pour les retours de l’étranger

Coronavirus: les contrôles renforcés pour les retours de l’étranger
Belga

Les règles de retour de voyage changent ce 2 janvier, tel que cela a été décidé lors du Comité de concertation du 30 décembre.

Désormais, toute personne qui a passé plus de 48 heures hors des frontières de la Belgique dans une zone classée rouge devra passer un test le jour de son retour au pays. Une mesure qui entre en vigueur ce samedi 2 janvier. En plus du SMS invitant à se mettre en quarantaine et du deuxième qui fournit un code permettant de prendre un rendez-vous pour se faire tester au septième jour, les voyageurs doivent désormais recevoir un troisième SMS avec un autre code pour se faire tester le jour de leur retour.

Pour rappel, l’autre gros changement, qui est en vigueur depuis le 31 décembre, c’est la quarantaine de dix jours avec un test au septième jour (en plus de celui qui s’ajoute le jour du retour donc) qui devient obligatoire pour tout le monde (dans le cadre d’un séjour de plus de 48 heures). Beaucoup pensaient que c’était déjà le cas depuis le début des vacances. En réalité, il était assez facile de l’éviter en mentant au moment de compléter son formulaire de voyage le Passenger Locator Form (PLF). Désormais, tout voyageur sera considéré comme « contact à haut risque ». Il existe toutefois quelques exceptions à la quarantaine : ceux qui peuvent prouver que leur voyage était professionnel, que leur emploi est « essentiel » et les étudiants qui doivent passer un examen.

Il reste toujours la possibilité de ne pas remplir ce fameux PLF et d’espérer échapper aux contrôles aléatoires, surtout quand on voyage par la route. La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), a toutefois assuré qu’il y aurait un renforcement des contrôles. « Des équipes importantes sont mobilisées dans les gares et les aéroports mais aussi sur les routes pour contrôler les personnes qui reviennent de l’étranger », a précisé la ministre de l’Intérieur sur RTL. « On ne peut pas contrôler tout le monde mais c’est malgré tout important, dans l’intérêt de tout le monde ». Celui qui ne remplit pas son PLF risque une amende de 250 euros.

Sur le même sujet
AmendeVacances
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous