La lockdown party de plus de 2.500 fêtards en France s’est terminée

La lockdown party de plus de 2.500 fêtards en France s’est terminée

La rave party sauvage qui se tenait depuis jeudi soir avec environ 2.500 fêtards venus de France et de l’étranger au sud de Rennes, en France, pour fêter le Nouvel An, s’est terminée samedi matin. Plus de 1.200 verbalisations ont été effectuées, et le matériel a été saisi.

«A 10h15 ce 2 janvier le site est sous contrôle des forces de l’ordre», a tweeté la préfecture. Selon un tweet du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin «Plus de 1.200 verbalisations» ont été effectuées et «Camion, matériel de sons et générateurs ont été saisis dans le lieu de la #raveparty illégale».

Plus de 800 verbalisations ont été dressées au titre des infractions Covid, pour non respect du couvre-feu, non port du masque et participation illicite à un rassemblement, a détaillé Emmanuel Berthier, préfet d’Ille-et-Vilaine et de Bretagne, lors d’une conférence de presse samedi matin à Lohéac, près de Lieuron. Il a aussi précisé que plusieurs centaines d’amendes délictuelles ont été dressées pour usage de stupéfiant et que 400 personnes faisaient encore l’objet de contrôles au moment de la conférence de presse.

Les organisateurs, qui sont toujours recherchés, avaient mis en place «une organisation extrêmement fugace, avec des points de chute nombreux», a expliqué lors de la conférence de presse le général commandant la région de gendarmerie de Bretagne, Pierre Sauvegrain. Côté judiciaire une enquête a été ouverte pour «organisation illicite d’un rassemblement festif à caractère musical», «violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique», «dégradation du bien d’autrui en réunion» ou encore «travail dissimulé», «tenue illicite d’un débit de boissons» et «infractions à la législation sur les stupéfiants et notamment la facilitation de l’usage».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous