Un attentat fait 56 morts au Niger

Soldats de l’armée nigérienne. Photo prétexte
Soldats de l’armée nigérienne. Photo prétexte - Reuters

Au moins 56 civils ont été tués lors d’une attaque djihadiste au Niger, près de la frontière malienne, rapporte Radio France Internationale (RFI) samedi soir. Le ministre de l’Intérieur, Alkache Alhada, a confirmé l’information. Il y a également une vingtaine de blessés.

Des djihadistes ont attaqué les villages de Tchombangou et Zaroumdareye, situés près de la frontière avec le Mali.

Le Niger est l'un des plus importants pays de transit pour les migrants africains qui veulent se rendre en Europe.

Al-Qaïda ou à l'État islamique

Dans le pays et dans d'autres pays de la région, il existe plusieurs groupes terroristes actifs qui ont prêté serment d'allégeance à Al-Qaïda ou à l'État islamique (IS). Avec le Mali, la Mauritanie, le Tchad et le Burkina Faso, le Niger fait partie du groupe G5-Sahel qui veut lutter contre les groupes terroristes.

De plus, le gouvernement n'a que peu de contrôle sur les vastes zones désertiques. Non seulement les groupes djihadistes en profitent, mais aussi les réseaux criminels.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous