Accueil Monde États-Unis

«Je veux simplement trouver 11.780 voix»: Trump a tenté de modifier les résultats des élections en Géorgie

Dans un enregistrement téléphonique, on peut entendre le président américain mettre la pression sur le secrétaire d’Etat de Géorgie.

Temps de lecture: 2 min

Donald Trump a pressé samedi, au cours d’une exceptionnellement longue conversation téléphonique, le secrétaire d’Etat de Géorgie, Brad Raffensperger, à revoir les résultats des élections présidentielles dans sa zone, rapporte le Washington Post. Le journal affirme avoir pu se procurer un enregistrement de l’échange, un échange qui soulève des questions légales selon des experts.

En des termes peu équivoques, Trump a pressé le membre de son parti «à lui trouver suffisamment de voix» et à «recalculer» le résultat. Selon le Washington Post, l’actuel président a tour à tour tenté l’humour, la supplication mais aussi la menace, affirmant que Raffensperger prenait un «grand risque» s’il ne répondait pas à sa demande.

«Je veux juste ceci. Je veux juste trouver 11.780 votes, ce qui est une de plus que ce (dont nous avons besoin), parce que nous avons remporté l’Etat. (...) Il n’y a aucune chance que j’aie perdu la Géorgie. Nous avons gagné avec plusieurs centaines de milliers de voix», a-t-il répété.

Les résultats des élections ont déjà été recomptés deux fois en Géorgie. Aucune preuve de fraude n’a été rapportée.

Pendant la conversation, Raffensperger a tenté de dire au président qu’il s’appuyait sur des théories du complot et de fausses informations, et que l’élection de Joe Biden était avérée. «Nous pensons que les résultats sont corrects.»

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, lundi 4 janvier 2021, 10:48

    Cet enregistrement est tellement énorme qu'on a de la peine à croire qu'il est authentique! Et pourtant, il semble bien l'être... Il démontre que Donald Trump est une abhération de l'histoire en tant que Président des Etats-Unis. Il démontre comment un pays démocratique peut vaciller et tomber dans la dictature, s'il n'y avait suffisement de femmes et d'hommes intègres pour y résister. Et même s'il y a des millions d'Américains pour le vénérer, car cela relève bien de cela, il n'y en a heureusement pas assez que pour le maintenir au pouvoir. Pour le moment... Les dégats causés à la démocratie américaine sont énormes et ça n'est pas terminé. La mascarade programmée du 6 janvier, et les événements connexes, vont enfoncer encore plus le pays dans le chaos, et tout cela est exactement l'intention. Provoquer le chaos pour que le peuple en appelle à l'ordre, que Trump et ses sbires du NSDAP, pardon, du GOP, seront tout prêts à lui offrir, en échange d'une fidélité inconditionelle et une soumission éternelle, il s'entend. Tout cela fait froid dans le dos...

  • Posté par Christian Radoux, lundi 4 janvier 2021, 15:55

    Trumpachenko dans sa hideuse nudité ! Mais cela ne changera rien pour les adeptes de sa secte.

  • Posté par voxov ili, lundi 4 janvier 2021, 9:37

    Dans le film "La chute", un chef d'état qui s'obstine à refuser d'accepter la réalité entraîne son peuple avec lui dans le désastre, avec des effets d'annonce pour galvaniser les fidèles qui restent aveuglés malgré les évidences. Il est effrayant de voir à quel point Trump ressemble à ce personnage dans le processus d'effondrement. Ce personnage, c'est Adolf Hitler. Ce n'est pas encore la fin. Il faut certainement s'attendre à de grosses surprises dans la prochaine quinzaine de jours.

  • Posté par Mignon Jean, lundi 4 janvier 2021, 7:59

    Trump est vraiment une o@@@@e de première ! J'espère vraiment que les 2 sièges iront aux démocrates ! Come on Joe !

  • Posté par Grulois Stanislas, lundi 4 janvier 2021, 0:43

    S'il fallait une preuve supplémentaire à l'attention des aficionados prenant sa défense de ce qu'est réellement ce type, soit un moins que rien, il la leur apporte sur un plateau. Le pire étant que ce comportement, de sa part, ne m'étonne même pas. Son pote roy, du fond de sa tombe, doit être fier. Vivement le 20 janvier à midi.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs