Accueil Sports Cyclisme Route

«Entrer dans le WorldTour n’est pas un aboutissement. Sinon, on arrête demain»

Intermarché – Wanty-Gobert s’apprête à disputer sa toute première saison à l’échelon WorldTour, l’élite du cyclisme. L’étiquette est nouvelle, les codes restent inchangés pour une équipe wallonne qui entend poursuivre sa progression.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

A Tournai, sur le parking du service course de l’équipe Intermarché – Wanty-Gobert Matériaux, une dizaine de véhicules imposent à l’œil leur orange indiscret. Camion, voitures, minibus… Des reliques parmi une multitude d’autres, des écrans d’ordinateurs aux casquettes en passant par un nettoyeur de sol, d’une formation CCC qui a disparu sous cette dénomination des pelotons. « Nous n’avons pas seulement acheté une licence, nous avons racheté toute une société, Continuum Sports, à Jim Ochowicz et Gavin Chilcott, avec tous ses actifs », explique Jean-François Bourlart, le manager général de l’équipe belge qui fait, cette année, sa grande entrée dans la caste ultime, l’échelon du WorldTour.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs