«Un environnement stérile», «Terrible»: les stades vides en Bundesliga dépriment la direction de Dortmund

Photo News
Photo News

Le patron du club allemand d’Axel Witsel, Thomas Meunier et Thorgan Hazard accepte que le football doit se jouer à huis clos en raison de la pandémie de coronavirus mais estime qu’il a perdu son âme.

« L’ambiance me rend chaque mois encore plus déprimé », a-t-il déclaré lundi dans les colonnes du Kicker. « Nous sommes dans un environnement stérile, assis avec des masques et en respectant nos distances. C’est terrible. »

Si un nombre limité de fans a un temps été admis quand les chiffres s’amélioraient, les stades sont à nouveau vides. « Quand nous avons eu 10.000 spectateurs à domicile contre le Borussia Mönchengladbach et Fribourg, j’en ai eu les larmes aux yeux de joie », a reconnu Watzke.

Le CEO des Borussen craint les conséquences économiques de la pandémie, même s’il est satisfait de pouvoir compter sur des rentrées liées aux droits télé. « Les chiffres d’audience démontrent clairement que le football apporte aux gens un peu de distraction en ces temps compliqués », a-t-il ponctué.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous