Accueil Monde Europe

Julian Assange sauvé de l’extradition par sa santé mentale

La juge britannique Vanessa Baraitser a estimé que l’incarcération du cofondateur de Wikileaks dans une prison américaine pourrait être dangereuse pour sa santé mentale. Le gouvernement américain a fait appel de la décision.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

C’est une victoire pour Julian Assange, mais ce n’en est pas une pour le journalisme », a déclaré Kristinn Hrafnsson, le rédacteur en chef de Wikileaks, à l’issue du verdict contre une extradition du journaliste australien de 49 ans vers les États-Unis. Si la juge britannique Vanessa Baraitser s’est prononcée contre la demande du gouvernement américain, ce n’est pas par défense de la liberté de la presse, comme l’auraient souhaité les soutiens du cofondateur de Wikileaks. Le fait que sa nationalité puisse l’empêcher de jouir de la protection prévue par la justice américaine en cas de procès en rapport avec la liberté de la presse, par exemple, n’a pas été retenu.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 4 janvier 2021, 20:41

    Quant au soi-disant "manque d'impartialité" des juges américains évoqué par les amis de M. Assange, il suffit de se souvenir que sa complice, Mme Manning, a été condamnée à 35 ans de prison et a fini par n'en purger que 7, ce qui au regard des dommages causés à la sécurité du pays et, plus fondamentalement, à la sécurité physique de ses agents est assez modéré.

  • Posté par Lemoine Raphael, mardi 5 janvier 2021, 12:30

    Wikileaks a révélé des désinformations (mensonges pour entreprendre une guerre Irak, Afghanistan...), des ingérences, des centaines de morts (civils, journalistes de Reuters...) sur peut-être des milliers et vous penchez pour quelques agents qui sont à la base de crimes, de tortures,...mais où avez-vous lu la liste de leurs noms? Ces agents sont comme des militaires, avec des risques liés à leur métier, ce n'est pas le cas des civils qui ont reçu une bombe sur leur maison ou sur un hôpital (par ex la bombe tombée sur un hôpital de médecins sans frontières en Afghanistan - 30 morts ici), je ne crois pas que l'armée américaine aurait révélé ces bavures d'elle-même...C'est la liberté de la presse qui doit être défendue, pas l'occultisme ni l’ingérence, et encore moins les bavures...ce journalisme de transparence est la garantie de la bonne démocratie, heureusement que tout n'est pas contrôle comme en Chine, où les opposants sont recyclés dans des "camps". Je ne trouve pas que la sécurité intérieure rime avec morts d'innocents et dommages collatéraux...

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 4 janvier 2021, 20:38

    C'est surtout une victoire pour le bon sens et pour la justice. Un jugement très équilibré qui, d'une part n'innocente pas M. Assange (qui a tout de même mis en danger la vie d'agents américains dans divers pays par ses révélations fracassantes) mais qui prend en compte sa situation personnelle pour refuser son extradition. On ne peut s'empêcher de sourire en se souvenant des commentaires nombreux des "partisans" de M. Assange qui soupçonnaient la juge britannique de partialité.

  • Posté par Naeije Robert, lundi 4 janvier 2021, 20:51

    A relire la motivation de la sentance, elle se base exclusivement sur une notion de dépression et de risque suicidaire. C'est tout à fait inhabituel. Pour rappel, les refus d'extradition par les juges français des terroristes de l'ETA ou des brigades rouges se basaient sur une mise en question de l'impartialité de justices auttres que la leur. Si un prévenu souffre de maladie mentale, ne serait-il pas plus cohérent de le placer dans une institution (fermée) de soins? Je ne trouve pas ce jugement équilibré, mais atypique et potentiellement hypocrite.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs