Vaccin contre le coronavirus: «Il y a urgence», presse Yves Copppieters

Vaccin contre le coronavirus: «Il y a urgence», presse Yves Copppieters
Belga

Il y a urgence, on parle toujours des maisons de repos, mais il faut aussi parler du personnel du système hospitalier et des personnes de plus de soixante ans. Il y a urgence à couvrir ces groupes cibles : l’idée est de diminuer les complications et donc la mortalité et la saturation des hôpitaux. » Invité sur le plateau de Questions en Prime à la RTBF, Yves Coppieters tire la sonnette d’alarme et insiste sur l’importance de la vitesse de la vaccination.

Les chiffres de l’épidémie dans notre pays continuent à inquiéter l’épidémiologiste, face à la « persistance de la seconde vague. » « Il y a toujours trop d’admissions à l’hôpital, on ne sait pas relâcher les mesures. On doit aussi voir l’impact du nouveau virus, on est trop haut dans les indicateurs pour envisager d’autres relâchements.»

Yves Coopieters s’est aussi exprimé sur récentes mesures prises pour les retours de vacances. Il regrette qu’elles aient été prises « un peu tard. » « Les gens sont partis en vacances sans savoir ce qui les attendait au retour, maintenant on va voir s’il y a des contrôles. Mais c’est une prise de décision un peu tardive », conclut-il.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous