Accueil Société

Comment est-on parvenu à produire des vaccins aussi rapidement? Réponse en cinq dates

On estime qu’il faut habituellement entre 10 et 15 ans pour produire un vaccin. Le monde de la recherche a accompli une prouesse en aboutissant à un vaccin en moins d’un an.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

On estime qu’il faut habituellement entre 10 et 15 ans pour produire un vaccin. Coopération accrue, investissements hors normes, innovations, bénéfice de recherches antérieures… Le monde de la recherche a accompli une prouesse en aboutissant à un vaccin en moins d’un an.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par DENAEGEL REGINE, mardi 5 janvier 2021, 13:04

    https://theconversation.com/avantages-desavantages-risques-ce-quil-faut-savoir-sur-les-vaccins-a-arn-152333?utm_source=linkedin&utm_medium=bylinelinkedinbutton Pour les gens que ça intéresse, c'est un peu compliqué car pas totalement vulgarisé pour le grand public mais cela explique bien que le vaccin contre le COVID-19 n'a pas été "trouvé" en moins d'un an !

  • Posté par Dejolier Bruno, mardi 5 janvier 2021, 12:12

    Pour encore rassurer un peu plus les "inquiets" du vaccin, il faut un peu nuancer aussi l'affirmation comme quoi on a developpe un vaccin en un an seulement: Il est faux de croire qu'on est parti de rien. Effectivement, la biotechnologie avait deja bati des bases solides sur l'immunisation contre les coronavirus (a la suite de l'epidemie de SRAS-Cov1 debut des annees 2000), ainsi que sur la technique de l'ARN messager (qui est en phase d'essais depuis plus de 10 ans comme therapie du cancer). On avait donc deja une "plateforme de lancement" qui a fait gagner de nombreuses annees. Ensuite, certes, il y a eu un veritable "effort de guerre industriel", comparable a la seconde guerre mondiale ou en quelques mois, on a transforme des usines automobiles en usines d'armement. C'est d'ailleurs tout de meme formidable de voir comment en temps de crise, on arrete tous les bla-bla inutiles, l'administration trop lourde, et on se focalise uniquement sur l'objectif a atteindre. A mediter... Et enfin, il faut aussi tenir compte de la robotisation des taches de laboratoire, qui fait aussi gagner un temps fou dans tous les domaines de recherche (pas seulement en bio, je suis familer de techniques robotisees en formulation de coatings protecteurs). Il y a 20 ans, sequencer un genome prenait plus d'1 an, maintenant c'est quelques heures.... Finalement, et sans verser dans l'optimisme beat, tout ne va peut-etre pas si mal que ca dans notre monde...?

  • Posté par RC Peeters, lundi 4 janvier 2021, 22:01

    La presse, les radios et télévisions d’État ou subventionnées ne parlent que du « vaccin », et leurs propos s’apparentent à de la publicité rédactionnelle pour un produit de Pfizer dont les données sont secrètes, sans débat contradictoire. Ce n’est plus la démocratie, mais la pseudocratie sans complexes. https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/requete-au-csa-pour-que-les-medias-audiovisuels-respectent-lequilibre-vaccinistes

  • Posté par Christian Radoux, lundi 4 janvier 2021, 23:58

    À nouveau de l'intox calomnieuse. "Publicité rédactionnelle", il faut en l´occurrence oser ! C'est plutôt votre constante prose obscurantiste qui est suspecte quant à ses motifs. Au début, je pensais que ce n'était "que" de l'analphabétisme scientifique, mais maintenant...

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs