Des licenciements envisagés dans une PME sur six au premier trimestre

Avant la crise, les projets d'embauche concernaient en moyenne une PME sur trois (34%).

Durant les trois premiers mois de l'année, un quart (27,2%) compte recruter à nouveau, mais la reprise se fait surtout sentir du côté de l'industrie et de la construction (32,6%, +8,4% par rapport à septembre) ainsi que dans les secteurs non essentiels (27,1%, +8,3%), relève SD Worx.

La situation varie également en fonction de la taille des entreprises. Dans les plus grandes PME (entre 100 et 250 travailleurs), huit sur dix souhaitent recruter, alors que ce n'est le cas que pour 16,6% des plus petites (moins de cinq travailleurs).

Les PME wallonnes sont par ailleurs plus optimistes que les bruxelloises, affirme encore le prestataire de services en ressources humaines.

Concernant les licenciements, il n'y a en revanche pas de grandes différences selon la province, la région et la taille de la petite ou moyenne entreprise. Une sur trois (30,1%) ayant l'intention de se séparer d'un travailleur envisage également de le remplacer, mais si ce chiffre est nettement supérieur à celui de septembre (17,6%), il reste très inférieur à celui de mars (53,6%).

SD Worx a interrogé 731 entreprises de 1 à 250 travailleurs entre le 1er et le 13 décembre 2020 pour réaliser ce 43e baromètre. La marge d'erreur est de 3%.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous