Frank Vandenbroucke défend la prudence de la vaccination belge: «Une approche intelligente»

Frank Vandenbroucke défend la prudence de la vaccination belge: «Une approche intelligente»

Ce mardi marque les grands débuts de la campagne de vaccination à grande échelle en Belgique. Une nouvelle étape importante dans la lutte contre le covid qui est sous le feu des critiques. Pour certains, la vaccination est trop lente dans le pays. « Nous ne sommes pas les plus rapides, mais nous sommes prudents », s’est défendu Frank Vandenbroucke lundi soir sur VTM Nieuws rappelant la complexité du vaccin Pfizer/BioNTech.

« L’objectif est de faire tourner la machine à plein régime la semaine prochaine, après deux semaines de tests. » Injecter une seule dose du vaccin ne fait pas partie des plans du ministre. « On ignore pour l’instant si le vaccin de Pfizer est réellement efficace avec une seule injection. Nous faisons partie des pays européens prudents en la matière. »

Quelles décisions pour le Comité de concertation ?

Le ministre a également préfacé le Comité de concertation de vendredi où, il l’a répété, aucun assouplissement ne sera envisagé. « Nous espérons toutefois pouvoir donner davantage de perspectives à certains secteurs, notamment pour les coiffeurs », a déclaré le socialiste flamand qui a été interrogé sur les images de voyageurs entassés à l’aéroport de Zaventem au retour des vacances.

« Si j’écoutais mon cœur, j’interdirais les voyages. Mais mon esprit me dit que ce n’est pas possible. Par contre, nous pouvons faire en sorte que la quarantaine obligatoire soit bien contrôlée et surtout bien respectée. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous