Bruxelles: une pétition contre la zone 30 généralisée dépasse les 50.000 signatures

Bruxelles: une pétition contre la zone 30 généralisée dépasse les 50.000 signatures
Photo News

Toute la Région bruxelloise est passée, le 1er janvier dernier, au 30 kilomètres/heure. Toute ? Non. Sur un certain nombre de grands axes la vitesse maximum autorisée reste à 50, voire à 70 km/h. Par exemple, la petite Ceinture, l’avenue Louise, l’avenue Charles-Quint, l’avenue Van Praet, une partie de l’avenue de la Couronne…

Le changement majeur est que le 30 km/h est devenu la norme, les autres vitesses sont des exceptions qui sont dûment indiquées avec des panneaux ad hoc.

> Voici la carte interactive

Une décision qui ne plaît pas à tous les navetteurs et habitants : une pétition en ligne intitulée « Contre la zone 30 généralisée à tout Bruxelles et la limitation à 100km/h sur nos autoroutes » vient d’atteindre les 50.000 signatures. En ligne depuis un an, la pétition continue à être signée.

Les organisateurs dénoncent un « projet complètement fou », qui « n’est pas la solution à part paralyser encore plus Bruxelles (déjà paralysée par les travaux), où les transports en communs ne sont pas efficients. » Ils proposent plutôt de « punir les chauffards et non tous les citoyens. »

Ce changement est-il vraiment une révolution ? Pas tant que cela pourtant. En décembre, environ 60 % de l’ensemble du réseau routier bruxellois était déjà en zone 30. Depuis le 1er janvier, 85 % des voiries régionales sont soumises au 30 km/h.

Voici les sanctions prévues :

– En zone 30, le dépassement de la vitesse autorisée de 1 à 10 km/h implique une amende de 53 euros.

– Au-delà de 40 km/h, c’est 11 euros de plus par km/h supplémentaire.

– Un excès de plus de 30 km/h au-delà de la limite autorisée permet de décrocher un rendez-vous devant le tribunal.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous