Accueil Monde

Portugal: démission du ministre qui avait promis des gifles salutaires à des journalistes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le ministre portugais de la Culture Joao Soares, 66 ans, qui avait déclenché une tempête sur les réseaux sociaux après avoir promis sur sa page Facebook des « gifles salutaires » à deux journalistes, a démissionné vendredi de son poste. « J’ai présenté ce matin ma démission au Premier ministre Antonio Costa », pour des raisons de « profonde solidarité avec le gouvernement et son projet politique de gauche », a-t-il déclaré dans un communiqué publié par l’agence de presse portugaise Lusa.

Le fils de l’ancien président de la République Mario Soares, dont la démission a été acceptée par M. Costa, a indiqué aussi ne pas vouloir « renoncer au droit à la liberté d’expression et d’opinion ». « Des gifles salutaires ne peuvent leur faire que du bien. Et à moi aussi », avait-il écrit sur Facebook jeudi matin, irrité par les commentaires acerbes de deux éditorialistes du journal de référence portugais Publico publiés la veille.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs