Baromètre immobilier: le prix moyen des maisons en Belgique a augmenté de 5,7% en 2020 malgré la crise

Baromètre immobilier: le prix moyen des maisons en Belgique a augmenté de 5,7% en 2020 malgré la crise

Le marché immobilier n’a pas échappé aux conséquences de la crise du coronavirus. Selon le baromètre immobilier des notaires réalisé par la Fédération du Notariat (Fednot), le nombre de transactions immobilières a diminué de 2,7 % l’année dernière, par rapport à 2019. En baisse en Flandre et Bruxelles, l’activité a par contre légèrement augmenté en Wallonie.

Le premier trimestre de l’année 2020 s’est d’abord avéré soutenu, en particulier sur le marché bruxellois, avant que la pandémie de Covid-19 ne chamboule le secteur, détaille le baromètre. Au terme des deux mois de confinement, la fédération a observé un phénomène de rattrapage de l’inactivité, une très forte augmentation de l’activité pendant l’été et une stabilisation au cours du dernier trimestre.

Le baromètre remarque néanmoins des différences selon les régions. Sur l’ensemble de l’année 2020, le nombre de transactions a baissé de 4,8 % à Bruxelles et de 4,2 % en Flandre, tandis que le marché s’est stabilisé en Wallonie (+0,8 %). Les tendances sont également différentes selon les provinces, avec par exemple une baisse d’activité de 8,4 % en Brabant wallon mais une progression de 3 % à Liège.

En 2020, le prix moyen d’une maison en Belgique s’est par ailleurs élevé à 276.993 euros, en hausse de 5,7 % comparé à l’année précédente, ajoute le baromètre. Compte tenu de l’inflation, il fallait donc payer 14.000 euros de plus en moyenne pour une maison.

« La demande reste soutenue », analyse Renaud Grégoire, porte-parole de notaire.be, pour expliquer la hausse continue des prix malgré la crise du coronavirus. « Les taux d’intérêt hypothécaires restent extrêmement bas et attractifs. Dans le même temps, l’offre est aujourd’hui plus faible que la demande », entraînant une pression sur les prix.

Le prix moyen des appartements a lui atteint 244.112 euros (+6,8 %). La hausse est la plus forte à Bruxelles, avec +8,1 %.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Une centaine de chauffeurs Uber ont manifesté ce lundi devant le cabinet du ministre-président bruxellois.

    Uber: Bruxelles durcit le ton, à défaut de livrer une stratégie claire

  2. d-20210105-GKN65C 2021-01-05 16_36_57

    Vrai ou faux: le nombre de suicides est-il en hausse depuis le début de la crise covid?

  3. FRANCE-TRIAL-CORRUPTION-SARKOZY

    D’autres affaires attendent encore Nicolas Sarkozy

La chronique
  • Chronique «Détours wallons»: leçons d’histoire économique

    En ces temps de simili-confinement, peut-on se permettre de suggérer un peu de saine lecture aux responsables wallons qui planchent ces semaines-ci sur l’avenir de leur Région ? Ils et elles ont du pain sur la planche, c’est vrai, entre l’aboutissement espéré du plan de relance financé par l’Europe, la transition climatique et le dispositif « maison » baptisé « Get up Wallonia ! » qui finira bien par sortir des limbes, le printemps aidant.

    Rien que pour ce dernier défi, ministres, députés, experts et membres de cabinets doivent déjà digérer un bon millier de pages entre l’analyse de la situation et l’étude comparative d’autres territoires européens menées par le consultant, les résultats de la consultation citoyenne ou encore les différents rapports des groupes de travail. On frôle l’indigestion.

    Mais sur la pile de documents en équilibre instable sur un coin de votre bureau, prenez, messieurs dames, la peine d’ajouter ceci : le fascicule 75 ans d’histoire économique de la Wallonie que publie ce jour même...

    Lire la suite

  • Sarkozy: la quête de la vérité et le principe d’égalité

    On connaît la phrase de La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » C’est le vieux soupçon et cela demeure une réalité dans nombre de pays où la justice protège les puissants et les riches, où une justice « complice » n’exerce plus son rôle de contre-pouvoir indépendant, rouage essentiel en démocratie.

    Ce lundi, une présidente de tribunal a fait mentir cet adage avec une force de frappe spectaculaire au...

    Lire la suite