Variant britannique du coronavirus: 4 cas en Belgique et ailleurs? (carte)

Variant britannique du coronavirus: 4 cas en Belgique et ailleurs? (carte)
AFP

Détecté en novembre au Royaume-Uni, le variant B.1.1.7, désormais appelé VOC 202012/01, s’est rapidement étendu dans tout le Royaume-Uni puis a été détecté dans des dizaines de pays du monde. Selon les premières données, il est nettement plus contagieux que le virus classique mais ne semble pas être intrinsèquement plus dangereux.

4 cas en Belgique

La Belgique a détecté depuis le mois de décembre quatre cas de variant britannique. « Il n’y a eu aucun cas supplémentaire d’infection par le variant britannique du coronavirus depuis les quatre cas diagnostiqués en décembre », a assuré le porte-parole interfédéral Covid-19 Yves Van Laethem, lors du point presse du Centre de crise et de l’Institut de santé publique Sciensano. Le variant sud-africain n’a jusqu’à présent pas été détecté en Belgique.

« Les quatre cas du variant britannique dépistés en décembre sont restés les seuls », a-t-il indiqué, précisant que des recherches avaient été effectuées sur des foyers potentiellement inquiétants sans livrer de résultat positif.

Les contaminations par le variant britannique avaient été diagnostiquées chez quatre personnes résidant en Flandre, près de la frontière néerlandaise. « Ces personnes n’avaient pas de lien évident avec la Grande-Bretagne », a ajouté l’infectiologue, ce qui signifie que le virus, présent en Europe continentale, a probablement été introduit autrement.

En cas d’apparition d’infections par les variants britannique et sud-africain, « aucune mesure de suivi particulière n’a actuellement été décidée », a reconnu M. Van Laethem. Il s’est toutefois voulu rassurant. « Ces variants n’impliquent pas de pathologie plus sévère, mais ils se transmettent potentiellement de manière plus rapide. Il est donc important d’observer la même attitude, soit le dépistage et le traçage, avec isolation du patient d’une part et quarantaine des contacts à hauts risques d’autre part », a-t-il conclu.

Une dizaine de cas en France

En France une dizaine de cas suspectés ou avérés du variant britannique du coronavirus ont pour l’instant été repérés selon les autorités françaises qui « s’inquiètent » de sa transmissibilité plus importante.

« A ce stade, nous avons une dizaine de cas suspectés ou avérés de variant anglais », a déclaré le ministre français de la Santé Olivier Véran sur la radio RTL.

L’Angleterre et l’Écosse ont annoncé lundi leur reconfinement total face à l’envolée de l’épidémie de Covid-19, attribuée au nouveau variant du coronavirus qui circule au Royaume-Uni. Les deux autres provinces du Royaume-Uni, l’Irlande du Nord et le pays de Galles, avaient déjà instauré leur troisième confinement juste après Noël.

Un cas en Iran

Un premier cas du variant britannique a également été détecté en Iran. L’Iran est le pays du Proche et du Moyen-Orient le plus frappé par la pandémie de Covid-19.

Selon M. Namaki, la personne testée positive à ce variant s’est placée à l’isolement d’elle-même à son arrivée en Iran et n’a pas contaminé ses proches.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous