Coronavirus: tout savoir pour préparer son retour en Belgique après un séjour à l’étranger

Coronavirus: tout savoir pour préparer son retour en Belgique après un séjour à l’étranger
Belga

Les dernières décisions du Comité de concertation visant à éviter la propagation du virus par les voyageurs sont en application depuis le 31 décembre. Pour rappel, voyager à l’étranger reste fortement déconseillé par le SPF Affaires Étrangères.

Les nouvelles règles imposent une quarantaine de dix jours à tous les voyageurs rentrant en Belgique après un séjour de plus de 48h dans un pays en zone rouge. En plus de la quarantaine, il est obligatoire de passer un test PCR au retour en Belgique, le premier et le septième jour. La quarantaine prend fin si le test PCR effectué après le septième jour est négatif. Mais il faut rester particulièrement prudent pendant les jours suivants. Cette mesure s’applique actuellement jusqu’au 15 janvier.

Seules quelques strictes exceptions à la quarantaine ont été prévues par le gouvernement : les étudiants sont exceptionnellement autorisés à interrompre leur quarantaine uniquement pour présenter un examen. Pour les personnes qui exercent des fonctions critiques dans des secteurs essentiels, le travail peut être autorisé sur le lieu de l’emploi, moyennant une attestation de l’employeur.

Tous les voyageurs doivent également remplir le Formulaire de Localisation du Passager (PLF disponible ici) 48 heures avant leur retour en Belgique, quel que soit le moyen de transport utilisé. Il ne doit pas être complété si les voyageurs utilisent un autre moyen de transport que le bateau ou l’avion (train, bus, voiture, etc.) ET s’ils séjournent moins de 48 heures en Belgique OU s’ils reviennent en Belgique après avoir séjourné moins de 48 heures à l’étranger.

Il est possible de se faire tester d’emblée et volontairement dans les aéroports de Charleroi et Zaventem mais aussi à la gare de Bruxelles-Midi. Les contrôles ont d’ailleurs été renforcés pour les retours de l’étranger, notamment pour faire respecter les exigences de remplissage du Formulaire de Localisation du Passager et de test PCR.

Le comité de concertation a durci les règles après avoir constaté que le nombre de contaminations était moins élevé en Belgique que dans les autres pays. À cela s’ajoute le risque potentiel que représente la récente mutation de la Covid-19 apparue au Royaume-Uni.

Sur le même sujet
PolitiqueBelgique
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous