Accueil Société

Suicide: une étude de l’UCLouvain plaide pour un dépistage des vulnérabilités dès la scolarité

Une étude de l’UCLouvain, de l’Université de Manchester et de l’Université Nova de Lisbonne vient clarifier la question des inégalités en matière de suicide. Elle encourage les autorités à déplacer une partie des ressources vers la prise en charge des jeunes adultes et des ados.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Une corrélation de longue date a été établie entre faible scolarité et suicide, sans pour autant que la littérature scientifique ne parvienne à comprendre pourquoi les individus de scolarité plus modeste ont une plus grande propension à se suicider. Une étude de l’UCLouvain en collaboration avec l’Université de Manchester et l’Université Nova de Lisbonne vient aujourd’hui éclairer la question de ces inégalités face au suicide.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par sarah hoogsteyn, mercredi 6 janvier 2021, 8:33

    L'article doit résumer l'étude incorrectement car je ne vois pas en quoi le prolongement de l'obligation scolaire apporterait d'office in fine un meilleur niveau. Rester assis sur un banc d'école deux ans de plus à passer le temps ne change pas grand chose à l'avenir socio-professionnel. Si les auteurs se sont basés là dessus c'est un biais énorme

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs