Accueil Société

Vaccination: les soignants obtiennent une (petite) accélération

L’appel au ministre de la Santé a porté ses fruits. Frank Vandenbroucke proposera mercredi à ses collègues des Régions de revoir la stratégie. Elle devrait intégrer de nouveau les soignants dans le club des ultra-prioritaires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Un coup de pression qui porte ses fruits. Mardi, jour où l’on commençait à vacciner en masse dans les maisons de repos de Belgique, un collectif de soignants soutenu par l’Académie royale de médecine a jeté un pavé dans la mare en exigeant que l’ordre des priorités soit revu d’urgence. La lettre adressée au ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke (SP.A) et écrite par le professeur Elie Cogan (au nom de « Take Care of Care »), avançait une série d’arguments pour justifier que – faute de vaccins en suffisance – les soignants deviennent une priorité absolue de la stratégie de vaccination.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 7 janvier 2021, 23:21

    Je ne parlerais pas vraiment de changement de la politique de vaccination, parce que cela fait penser à de très grosses modifications tactiques. Je pencherais ici pour le terme "adaptation". La nuance me paraît importante, car cette adaptation répond tout simplement à une situation particulière, presque totalement hors de possibilité de contrôle direct par les politiques. Si l'industrie ne suit pas pour quelque raison que ce soit, il ne suffit pas nécessairement de lui faire de "grands yeux" méchants pour que la situation se corrige en un claquement de doigts.

  • Posté par L'Hermite Marc, mercredi 6 janvier 2021, 11:12

    SVP que l'on cesse de faire de grands discours basés sur des hypothèses alarmistes alors que les données ne sont pas (encore) là et que l'on reconnaisse plutôt notre ignorance. Toutes les données médicales et scientifiques ont toujours montré que la vaccination a aussi un effet sur la transmission mais ce virus-ci ne cesse de nous étonner. Moins il y aura de sujets gravement atteints, moins ceux-ci seront probablement susceptibles de transmettre le virus et puis c'est bien sûr pour cela qu'il faut qu'un maximum de personnes soient effectivement vaccinées. Nous comptons et espérons que la vaccination aura un effet plus ou moins important sur la contagiosité: ce n'est pas garanti mais faisons en le pari plutôt que le pari inverse, tout en maintenant pour l'instant, tant que nous n'avons pas la réponse, les gestes barrière et précautions élémentaires. Cessons de nous stresser inutilement!

  • Posté par Derweduez Michel, mardi 5 janvier 2021, 22:44

    Encore, une fois cette décision est la preuve de l'incompétence de Mr Vandenbroeck qui acculé doit reconnaître s'être trompé dans ses décisions. Comme par miracle en 2h de temps, il y a assez des vaccins pour ... Du "vent" qui n'est basé sur aucune étude scientifique ... On prend vraiment les Belges pour des idiots. Cette décision est d'une logique élémentaire.

  • Posté par swinge olivier, jeudi 7 janvier 2021, 14:23

    Belges.. idiots et conformistes, suivistes, s'exprimant difficilement en français. Pas tous bien sûr mais l'absence de sens critique est évident.

  • Posté par PLUYMACKERS Maurice, mardi 5 janvier 2021, 21:25

    Les autorités belges ne savent pas tirer les leçons du passé pourtant si proche. Nous sommes déjà en pénurie de vaccins, pourquoi certains états ont-ils su passer des commandes plus importantes ? Encore des mois d'inquiétude, cela aurait dû être évité et ce doit être possible de redresser cette mauvaise position..........

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs