Accueil Monde Asie-Pacifique

Coronavirus: les secrets de la campagne de vaccination israélienne

Israël est le pays qui vaccine le plus au monde. Plus de 14 % de la population est déjà immunisée. Mais les autorités renforcent le confinement alors que la troisième vague s’annonce dévastatrice.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Dans le petit jardin du centre de santé Clalit de Givat Gonen, un quartier de classe moyenne de Jérusalem, une vingtaine de personnes, âgées pour la plupart, patientent sous les arbres. Tsila, 82 ans, un masque de toutes les couleurs et des perles dorées aux oreilles, vient de se faire vacciner. Elle doit attendre une demi-heure pour voir s’il n’y a pas d’effets secondaires indésirables. « Je me sens en pleine forme. Normalement, je reste à la maison, je ne prends ni les bus ni les taxis. À mon âge, les sorties sont rares », dit-elle, enjouée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Vanden Eynde Luc GME, mercredi 6 janvier 2021, 16:07

    Quid des Territoires Occupés, dont la Puissance Occupante doit gérer les services de santé ?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 6 janvier 2021, 17:18

    Les mollahs iraniens qui leur fournissent toutes les "matières premières" pour fabriquer leurs "projectiles de résistance", vont certainement s'occuper de leur faire parvenir un vaccin chinois ou "fait maison".

  • Posté par Raspe Eric, mardi 5 janvier 2021, 23:01

    "Car Israël semble arriver à court de vaccins Pfizer-BioNTech. La caisse d’assurance maladie Clalit, qui fournit les soins à la moitié de la population, annonce ce mardi arrêter l’inoculation de nouvelles doses pour commencer la campagne des secondes doses, qui doivent être administrées trois semaines après la première." Donc, en gros, ils ont épuisé leur stock et leur performance en terme de pourcentage de vaccination stagnera le temps qu'ils soient livrés avec le Moderna.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 6 janvier 2021, 12:54

    Cher monsieur Maesen, pourquoi AstraZeneca tarde ne regarde qu'eux. Vous pouvez taper du point sur la table autant que vous voulez, ils ont l'argument du prix. Cela calme les ardeurs. Même topo pour Pfizer. Vu le nombre de personnes attentives à la propagande anti-vax, une stratégie avec une montée en puissance progressive et une sécurité d'évaluation totale n'est peut être pas si folle que cela pour autant que le public le plus fragile (les résidents de MRS) ou le plus utile (le personnel de soins affectés aux unités de soins intensifs) soit vacciné en temps et en heure.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 6 janvier 2021, 9:05

    Mr.Raspe, d'accord avec vous pour une majorité d'affirmations. Par contre, pour ma part, j'estime que le comportement de l'EMA vis à vis d'Astra Zeneca montre un excès de "prudence" (et de méfiance/défiance ? mal placée, idem pour la FDA [https://www.nytimes.com/2020/12/30/world/europe/uk-covid-19-vaccine-oxford-astrazeneca.html?auth=login-email&login=email]), et surtout un manque flagrant de "pro-activité". C'est bien "d'attendre posément" des documents complémentaires, c'est mieux de les réclamer/d'aller les chercher le plus rapidement possible pour débloquer la situation. De plus, l'agence britannique du médicament a elle, donné son accord. Je ne suis pas prêt à admettre que ses experts sont "plus mauvais" ou "moins prudent" que ceux de l'EMA. Même si les autorisations reçue/à recevoir ne sont pas tout à fait identiques.

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs