La police surveille l’attaquant de l’Antwerp Lamkel Zé, menacé après ses provocations

Photonews
Photonews

Lamkel Zé s’est fait remarquer en ce début de semaine en arrivant au centre d’entraînement de l’Antwerp avec un maillot d’Anderlecht sur le dos. Un geste qui n’est évidemment pas passé inaperçu auprès des supporters anversois, certains se montrant assez menaçants à l’égard de l’attaquant camerounais. À tel point que la police doit désormais intervenir.

Nos confrères de Het Laatste Nieuws et du Nieuwsblad annoncent en effet que la police garde un oeil sur Lamkel Zé et qu’un combi est présent en face de l’appartement du joueur. « Nous ne pouvons pas en dire beaucoup à ce sujet. Mais le fait est que nous avons détecté des menaces contre lui après les événements de ces derniers jours », a déclaré le porte-parole de la police anversoise. « Nous suivons donc de près la situation. » La police a fait savoir à Lamkel Zé que ses provocations ont provoqué la colère des fans anversois et que son intégrité physique pourrait être en danger.

Mardi en fin d’après-midi, Zé avait présenté ses excuses dans une vidéo publiée sur le site de l’Antwerp. « Vous devez me comprendre, j’ai beaucoup de choses en tête pour le moment. Je veux m’excuser auprès du club et des supporters car ils sont fantastiques et m’ont toujours soutenu. Ce n’est pas facile pour moi en ce moment. Pourtant, je reste disponible pour le club. Si le nouvel entraîneur a besoin de moi, je serai là », avait-il alors déclaré.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous