Un hôpital d’Anvers rappelle près de 100 patients après une erreur de désinfection

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Photo News

L’hôpital anversois Saint-Vincent du groupe GZA a envoyé une lettre à une centaine de patients pour les inviter à venir faire un test sanguin. Les patients risquent une infection à la suite d’une erreur dans la désinfection du matériel d’endoscopie.

L’hôpital a découvert en octobre qu’une erreur avait été commise dans l’entretien d’un appareil qui pilote un bain de désinfection pour endoscopes. Le technicien a échangé deux tubes lors du raccord de l’appareil, ce qui a pu entraîner une mauvaise stérilisation des appareils.

A cause de cette erreur, une centaine de patients qui ont passé un examen endoscopique durant cette période risquent d’être infectés. Tous ont reçu une lettre les invitant à passer un test sanguin gratuit le plus rapidement possible et dans six mois qui suivent.

« Il s’agit ici du pire des scénarios », souligne la porte-parole, Hilde Brems. « Les appareils sont, en effet, nettoyés après leur utilisation, mais nous ne pouvons pas garantir à 100 % qu’aucune infection ne s’est développée. »

Bien que le risque soit minime, l’hôpital veut prendre ses responsabilités. En outre, GZA envisage de poursuivre en justice le fabricant qui a commis l’erreur. « Notre service juridique se penche actuellement sur la question », indique Hilde Brems.

 
 
À la Une du Soir.be
  • twenty1-superJumbo-800x450
    Cinéma

    «Manhattan Lockdown», une course poursuite infernale

  • lupin
    Cinéma

    5 séries pour les fans de «Lupin»

  • 57702347
    Météo

    Alerte jaune aux conditions glissantes sur les routes

À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous