Accueil Société

Coronavirus: les sept différences entre le vaccin de Pfizer-BioNTech et celui de Moderna

L’Agence européenne des médicaments a autorisé la commercialisation du vaccin Moderna, quelques semaines après celui de Pfizer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Web Temps de lecture: 3 min

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné, ce 6 janvier, son accord à la commercialisation du vaccin Moderna. À ce jour, c’est le deuxième vaccin contre le covid-19 autorisé en Europe et donc en Belgique.

Le 21 décembre, l’EMA a autorisé le vaccin Pfizer-BioNTech, pour lequel la Commission européenne a aussitôt donné son feu vert.

Quelles sont les similitudes et différences entre le vaccin de Pfizer/BioNTech et celui de Moderna ?

Origine

Le laboratoire allemand BioNTech s’est associé avec l’américain Pfizer pour développer le vaccin Pfizer-BioNTech.

Moderna est une société de biotechnologie américaine.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par SENTJENS Léo, vendredi 8 janvier 2021, 12:05

    Bonjour et meilleurs vœux pour une nouvelle année 2021 meilleure... Je souhaite simplement vous soumettre quelques questions/remarques à méditer... Concernant les groupes prioritaires, tels que celui reprenant les personnes entre 45 et 65 ans atteints de pathologies prises en considération, comment les autorités sanitaires ou les unités de vaccination seront-elles informées de cette particularité, compte tenu du secret médical ? Pourquoi l'injection doit-elle être réalisée si profondément, puisqu'on semble utiliser des aiguilles de +- 5 à 6 cm de long au lieu des +- 3 cm pour le vaccin de la grippe saisonnière ? Si le vaccin n'est pas obligatoire et que la réticence d'un, à mon sens trop grand, nombre de personnes, (sans doute par ignorance ou opposition systématique à tout type de vaccin) , entraînent une insuffisance d’immunité collective, ne faudrait-il pas, en cas de déconfinement progressif et de réouverture des salles de spectacles, des musées et autres cinémas... , envisager d’en interdire l'accès aux personnes non vaccinées, du fait que leur obstination représente un risque réel de favoriser de nouvelles et dangereuses mutations, et de mettre en péril la vie des 5% de vaccinés pour lesquels le vaccin sera inefficace ? Se faire vacciner et participer ainsi à la protection sanitaire de l'ensemble d'une population représente à mes yeux un devoir civique et un acte de solidarité élémentaires. J'exclus bien sûr de cette réflection les femmes enceintes et toute personne réputée allergique ou violemment réactive... Pourquoi ne pas impliquer, sur base volontaire, les médecins généralistes dans cette campagne de vaccination, ne fut-ce que 3 jours consécutifs par semaine, et ce toutes les 3 semaines, exclusivement réservés à cette fin, en étant secondé par un/une stagiaire en médecine, sachant que ce médecin connaît les pathologies à risque dont sont atteints ses patients, que le vaccin peut être conservé au frigo traditionnel pendant 5 jours, qu'il peut organiser des rendez-vous de 10 en 10 minutes et peut ainsi vacciner +- 150 personnes qui seraient ainsi naturellement assurées d'avoir leur 2ème dose 3 semaines plus tard. Tout est une simple question d'organisation et de logistique. Peut-on raisonnablement et indépendamment de tout aspect pécuniaire (pouvant favoriser un vaccin par rapport à un autre) , espérer que les états démocratiques plus avancés et donc plus expérimentés dans leurs campagnes de vaccination respectives , communiquent dans le meilleur délai les résultats de leur expérience à tous les autres? Merci de m'avoir lu. Bien à vous, et bon courage à toute l'équipe du “Le Soir”. Léo Sentjens

  • Posté par Alexandre Fabrice, mercredi 6 janvier 2021, 17:41

    Le vaccin Moderna paraît plus sûr comme il limite les risques de mauvaises manipulations, dose individuelle, pas de dilution ni de besoin de surcongelation etc etc. Le prix paraît acceptable car le vaccin de Pfizer exige une logistique et une chaîne de froid qui doit être extrêmement coûteuse, surgélateur à moins 70 etc etc.

  • Posté par seghers emmanuel, mercredi 6 janvier 2021, 16:11

    @Ask Just: Je peux me tromper mais le Maroc vaccine avec le vaccin Chinois ainsi que certains pays d'Afrique Centrale.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 6 janvier 2021, 16:53

    Correction : actuellement au Maroc et pour Sinopharm, il s'agit toujours de tests de phase III [https://www.rtbf.be/info/monde/detail_pourquoi-le-maroc-a-choisi-le-vaccin-chinois-sinopharm-pour-lutter-contre-le-covid-19?id=10661539].

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mercredi 6 janvier 2021, 16:43

    En ce qui concerne le Maroc, en effet le pays a commandé (et a commencé à administrer pour le premier) les vaccins chinois de Sinopharm (virus inactivé, aussi mis en oeuvre aux UAE) et britannique d'AstraZeneca (vecteur viral, aussi validé par les britanniques et les indiens notamment).

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs