Accueil Société

Alham, 28 ans, aimait la vie et refusait qu’on lui dicte son comportement

Le corps de la jeune femme d’origine syrienne a été retrouvé dans son appartement du centre de Liège : elle avait les mains ligotées dans le dos. L’arme qui a servi à lui tirer une balle dans la tête a été abandonnée sur son lit. Il pourrait s’agir d’un « crime d’honneur ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Sur sa page Facebook, Alham Younan avait choisi de modifier son nom de famille en en ôtant le « u ». Cette Liégeoise de 28 ans à l’épaisse chevelure de jais préférait la discrétion : seules étaient « publiques » trois photos de profil, et une photo « de couverture » partagée l’été dernier. On y voyait une personne de dos, au sommet d’une montagne, dominant les nuages : «  Vis ta vie comme tu veux, au final tu vas mourir un jour », commentait la jeune femme. Elle travaillait comme serveuse au « Point de vue », une taverne-restaurant bien connue de Liège, située face à l’Opéra, et habitait rue Cathédrale, à 450 mètres de là.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Collet , jeudi 7 janvier 2021, 20:55

    Triste de mourir si jeune quelle que soit la raison.

  • Posté par Jean Luc, jeudi 7 janvier 2021, 19:29

    Il est absolument scandaleux d'insinuer qu'il puisse s'agir d'une "crime d'honneur" !!! C'est une discrimination raciale et religieuse à l'encontre de l'Islam, religion de paix, un mépris flagrant de cultures qui nous enrichissent, une exagération de l'extrême-droite la plus puante, qui nous rappelle d'autres épisodes de l'histoire !!! Ces viles insinuations ne peuvent rester impunies !!!!!

  • Posté par Dubois Raymond, jeudi 7 janvier 2021, 17:11

    TRISTESSE - Certaines veulent vivre LIBRES et d'autres manifestent pour maintenir l'autorité des hommes -

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 7 janvier 2021, 11:25

    Mourir pour avoir voulu vivre,quelle tristesse

  • Posté par GRILLO JEAN-PIERRE, jeudi 7 janvier 2021, 10:23

    Vraiment choquant ! J'espère un jugement sévère pour le ou les assassins, et pas seulement divin !!!

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs