Accueil Mon assiette

Le gingembre, une racine aux propriétés digestives redoutables

Cultivé principalement dans les pays asiatiques et d’Amérique latine, le gingembre est apprécié partout pour ses vertus digestives, anti-oxydantes mais aussi anti-inflammatoires.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Réputé pour ses vertus aphrodisiaques dans l’imaginaire collectif, le gingembre possède bien d’autres propriétés thérapeutiques. Bien que ces nombreux bienfaits lui soient attribués sans réelles certitudes scientifiques, cette racine, ou plutôt rhizome, faciliterait notamment la digestion. « La consommation de gingembre augmente les sucs gastriques présents dans notre estomac, ce qui permet de digérer plus facilement les repas lourds, par exemple, mais aussi de limiter les ballonnements. Le gingembre s’avère également un anti-nauséeux naturel redoutable, il est de ce fait particulièrement utilisé par les personnes souffrant du mal des transports mais aussi les femmes enceintes », affirme Nicolas Guggenbül, diététicien nutritionniste et professeur à l’Institut Paul Lambin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bastin Salvo, vendredi 8 janvier 2021, 19:53

    Les sois disant scientifiques ont beaucoup de mal à attribuer des vertus à des plantes où racines naturelles malgré des millénaires d'existence( ils n'ont pas eu le temps de les étudier !!!!), mais bizarrement ils reconnaissent les vertus miraculeuses du remdisivir voir de vaccins fait à la va vite actuellement car bien compensées financièrement par Big pharma. Une honte !

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 8 janvier 2021, 0:23

    Vous faites bien de le rappeler: Les nombreux bienfaits [du gingembre] lui sont attribués sans réelles certitudes scientifiques. Il arrive déjà que les scientifiques perdent leur objectivité (scientifique!), alors méfions-nous des conclusions tirées d'observations "évidentes". S'il vous plaît: des faits, rien que des faits, et des faits certifiés par des dizaines d'observateurs indépendants.

Aussi en Mon assiette

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs