Accueil Opinions Chroniques

Coronavirus: la Chine et la stratégie du déni

Pékin a tout fait pour entretenir la suspicion, et alimenter du même coup les théories du complot. Depuis le début de la pandémie, en muselant l’information, et jusqu’àaujourd’hui, en refusant sur son territoire des membres de la Commission d’investigation de l’OMS.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Quelles sont les responsabilités de la Chine dans la pandémie de covid-19? « Aucune », rétorquent les très susceptibles autorités chinoises. Et de nombreux pays semblent accepter les explications de cette « puissance émergente » avec laquelle ils ont tissé bien imprudemment des liens qui aujourd’hui les contraignent au silence, voire à la servilité.

Les dénégations indignées de la Chine, toutefois, ne font que renforcer les doutes et les suspicions. La censure initiale sur la dangerosité du virus, les lenteurs dans la communication mondiale des données, les rétorsions à l’encontre des pays, comme l’Australie, « osant » demander une enquête internationale ou encore les maquignonnages sur la composition, le calendrier et la feuille de route de la Commission internationale de l’OMS apportent inévitablement de l’eau au moulin de tous ceux qui ont déjà déclaré la Chine coupable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Quadflieg Laurent, vendredi 8 janvier 2021, 15:55

    Je viens de comprendre une chose ... « Chroniqueur » ce n'est pas journaliste… Voici un monsieur propre sur lui qui nous dit que la Chine est à l'origine du virus (ou s’il ne le dit pas ainsi, ce qu'il dit est censé nous le faire penser). Aucune preuve Chez Marthoz. Des faits? Oui mais qui n'ont rien à voir avec le COVID (la répression des ouigours par exemple) Les autres pays seraient en attente du décryptage du virus ? (entendez analyse génomique) et ces C...... de chinois ne nous donneraient pas le virus à analyser!?? Mais monsieur Marthoz, le virus … on l'a ici, les chinois ne nous le cachent pas! "Des ambassadeurs chinois ont diffusé des théories du complot sans la moindre preuve!!!! Et vous monsieur Marthoz... Où sont les vôtres sur ce complot chinois dont vous vous faites le héraut? Une chose est certaine, ce régime qui ne fait pas mystère de ne pas être démocratique s'est vu offrir des fellations par des empires économiques capitalistes pour ouvrir son entrecuisses à la libre entreprise. Or, elle ne le fait pas! Donc, au lieu de balancer des sophismes dignes de ragots de sorties d'écoles, il y aurait lieu d'ouvrir les yeux sur l'aveuglement des gouvernements vendus aux complexes militaro-capitalistes occidentaux, et de critiquer ces ébats contre nature qui prennent la liberté et la démocratie en otage monsieur Marthoz. Je vous laisse trouver les fondements et arguments pour montrer cette cécité. Il ne vous faudra pas les inventer, mais il vous suffira de les trouver dans l'histoire de la Chine depuis Tian'anmen.

  • Posté par Hirtt Nico, vendredi 8 janvier 2021, 14:32

    Et ça continue. Décidément le China-bashing est en vogue au Soir ! Plus facile évidemment d'attaquer un pays en développement qui prend ses responsabilités que de dénoncer l'incurie de ses propres amis politiques ici. On se demande vraiment pourquoi la Belgique et les pays européens, qui savaient que ce virus allait débarquer (puisqu'il était déjà présent en Chine et signalé par la Chine), n'ont pas été plus efficaces pour combattre la pandémie que ne l'a été la Chine qui a été prise totalement au dépourvu. Admettons qu'elle ait mis un peu trop de temps à réaliser la nature et la gravité de l'épidémie. Mais nous, nous n'avions pas cette excuse. Cet article de Marthoz c'est du délire trumpien !

  • Posté par Robert Anne-marie, vendredi 8 janvier 2021, 14:20

    Ah si les industriels européens (et autres) n'avait pas été se jeter dans la gueule du loup pour quelques poignées d'€! Ah si nous pouvions nous passer d'acheter leur camelote!

  • Posté par Hubert Wynands, jeudi 7 janvier 2021, 20:05

    Saloperie de régime de m.erde. Et ce ne sont pas les c.ouilles molles aux commande de l’Europe qui vont prendre de vraies mesures de rétorsions qui leur feront perdre de l’argent et surtout la face. Ils vont continuer à leur dérouler le tapis rouge et leur cirer les pompes.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 7 janvier 2021, 22:29

    Saloperie de régime oui. Mais ce n'est pas nouveau... Il faudrait déjà commencer par exclure tout achat d'un produit labellisé "PRC", surtout s'il n'est pas "indispensable", et/ou qu'on peut trouver un équivalent ailleurs.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs