Accueil Monde États-Unis

Le jour où les Etats-Unis ont perdu leur âme

En faisant marcher ses troupes sur Washington, ravivant les pires cauchemars fascistes, Donald Trump a laissé profaner un lieu sacré de la démocratie.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 4 min

L’année ne fait que commencer mais on peut d’ores et déjà affirmer que le Capitole américain pris d’assaut par une horde interlope de factieux constituera l’image forte de 2021. Et bien au-delà.

Les scènes diffusées en boucle la nuit dernière font irrésistiblement penser à deux événements qui, rétrospectivement, constituent le prodrome à la Deuxième guerre mondiale : la marche sur Rome, le 28 octobre 1922, et l’incendie du Reichstag, dans la nuit du 27 au 28 février 1933.

Car que cherchait Trump en appelant ses troupes à marcher sur Washington ? À influencer les élus du Congrès appelés à entériner le résultat de l’élection présidentielle qu’il avait perdue dans les urnes et devant la justice. Et implicitement, à exiger qu’un nouveau scrutin soit organisé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par Hirtt Nico, vendredi 8 janvier 2021, 14:38

    Je suis écoeuré d'entendre ce discours sur la "grande Amérique", cette "mère de toutes les démocraties", qui aurait "perdu son âme" dans les événements d'avant-hier. Remettons les choses au point. Le régime qui s'est laissé égratigner par une bande de débiles mentaux fascistoïdes, encouragés par un capitaliste dégénéré, c'est aussi celui qui a renversé Allende et mis Pinochet au pouvoir, qui a massacré un million de Vietnamiens et déversé des milliers de tonnes de défoliants et d'agent orange en Indochine, qui a envahi l'Irak en nous mentant sur les "armes de destruction massives" et les "pouponnières du Koweit", qui a renversé Mossadegh, qui a armé les Talibans contre l'URSS, qui est le seul au monde à avoir usé un jour de l'arme atomique, qui soutient la colonisation de la Palestine et la répression anti-Kurdes en Turquie, qui a saboté les accords de Paris sur le climat et le traité nucléaire avec l'Iran, qui s'est retiré du financement de l'Unicef (ça fait combien de gamins en plus sans école et sans soins de santé, vous avez compté ?), qui saborde l'OMS au beau milieu d'une pandémie mondiale meurtrière,... Alors arrêtons le délire s'il vous plaît !

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 7 janvier 2021, 21:38

    Mr.Bourton, vos comparaisons historiques sont particulièrement "foireuses" et totalement simplistes... "L'image forte de 2021", "ravivant les pires cauchemars fascistes", "profanation d'un lieu sacré de la démocratie"... Article pitoyable plutôt, indigne du "Soir".

  • Posté par Rasir Yves, jeudi 7 janvier 2021, 20:42

    Trump = Hitler = Mussolini. Quelle incroyable comparaison alors que Trump tweetait des appels au calme (censurés !) et demandait à ses supporters de rentrer chez eux. Et la dame tuée d'une balle dans le dos par la police, c'était la louve des SS, peut-être ? Emporté par son antitrumpisme primaire, Le Soir écrit vraiment n'importe quoi.

  • Posté par André MASSIN, vendredi 8 janvier 2021, 14:50

    Yves RASIR, la vidéo est disponible en ligne. Vous pourrez y voir clairement que la "dame tuée d'une balle dans le dos" est en fait abattue quasiment de face par un policier du capitole lorsqu'elle tente d'escalader et de forcer une barricade de fortune mise en place pour bloquer une porte. Vous pouvez raconter tout ce que vous voulez, ce mouvement n'est ni plus ni moins qu'une sédition et dans toutes les démocraties du monde, il s'agit d'un crime lourdement puni par la loi et la plupart du temps réprimé par les armes. Et je ne vous parle pas des états totalitaires (rappelez vous Tian'anmen). Quant aux appels au calme, ils n'ont pas été censurés et ils étaient fait du bout des lèvres sans aucune conviction et dans l'idée de se dédouaner du rôle d'initiateur de la sédition. Il suffit de les lire pour s'en apercevoir. Il a donc envoyé ses 'troupes" au feu puis il les a lâchés dès qu'il a pris conscience des conséquences possibles des événements. Tu parles d'un président ! Donc je ne sais pas au final qui raconte n'importe quoi...

  • Posté par Coets Jean-jacques, jeudi 7 janvier 2021, 21:00

    Vous pensez vraiment les énormités que vous écrivez où vous vous entrainez pour faire rire dans un mauvais spectacle de cabaret !? Des appels au calme = 3 mots parmi tous les autres qui appelaient à une marche et pendant qu'il demandait de rentrer chez eux à des gens qui avaient fait 3.000 à 5.000 km !!! J'imagine que les anciens présidents US font aussi de l'antitrumpisme primaire comme les élus républicains qui menacent de ou démissionnent ?! Faut faire travailler vos "comprenettes" !

Plus de commentaires

Aussi en USA

Une tempête hivernale «majeure» frappe l’est des Etats-Unis

Des millions d’Américains se sont mis à l’abri dimanche alors qu’une «tempête hivernale majeure», selon les services météorologiques, frappait l’est des Etats-Unis avec son lot de neige et de glace, provoquant des coupures de courant concernant au moins 145.000 personnes.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs