Accueil Léna

Le «parfum du monde» est distillé dans un quartier pauvre de Séville

Cette fragrance est née de la relation épistolaire entre le parfumeur français Barnabé Fillion et 18 jeunes de 8 à 16 ans qui ont sélectionné des plantes poussant dans leur quartier.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Si, comme l’affirme le parfumeur français Barnabé Fillion, « un bon parfum a le pouvoir de vous faire voyager », sa dernière création, Jardines en el Aire (jardins aériens), nous fait parcourir le monde entier en partant de l’un des quartiers les plus pauvres d’Europe, Tres Barrios-Amate à Séville. Le parfumeur français a participé à un projet atypique visant à « distiller » le meilleur des essences qui poussent dans un endroit pourtant jalonné d’immeubles délabrés où s’entassent des habitants venus d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Ramscheidt Geoffrey, mardi 12 janvier 2021, 16:21

    Tres belle initiative, bravo

  • Posté par Legarou Marcel, dimanche 10 janvier 2021, 10:22

    Un chouette coup de pub en tout cas

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs