WTA : la 29e joueuse mondiale testée positive à un produit interdit

Dayana Yastremska
Dayana Yastremska - Photo News

La fédération internationale de tennis l’a annoncé jeudi par voie de communiqué. La joueuse de tennis ukrainienne de 20 ans, 29e mondiale, s’est dit «sous le choc» et «déterminée à tout faire pour blanchir son nom».

Yastremska a été contrôlée positive le 24 novembre 2020 à ce produit interdit par l’Agence mondiale (AMA) suspendue provisoirement à partir de ce jeudi 7 février. Son échantillon d’urines a été analysé par l’AMA dans le laboratoire de Montréal, au Canada.

Dans la foulée, la joueuse a réagi à sa suspension sur son compte Instagram, se disant «sous le choc». «J’affirme que je n’ai jamais pris de substances illicites. Je suis étonnée et sous le choc, d’autant plus que deux semaines avant ce test (du 24 novembre, ndlr), j’ai été testée négative à Linz. Après ce dernier tournoi de l’année, j’ai arrêté de m’entraîner pour me reposer avant la nouvelle saison», a-t-elle écrit dans un message éphémère sur Instagram.

Selon elle, il pourrait s’agir d’une «certaine forme de contamination» car «seule une très faible concentration de métabolite de mestérolone a été détectée dans mon urine». «Compte tenu de cette faible taux de concentration et de mon test négatif deux semaines plus tôt, j’ai reçu des avis scientifiques selon lesquels le résultat correspond à une certaine forme de contamination», a ajouté Yastremska. Elle a aussi précisé que, renseignements pris auprès de scientifiques, cette substance était «déconseillée aux femmes en raison de ses effets secondaires».

L’Ukrainienne de 20 ans est un grand talent du circuit WTA, où elle compte déjà trois titres à son actif, acquis à Hong Kong (2018), Hua Hin (2019) et Strasbourg (2019).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous