Plus d'un demi-milliard d'euros d'avoirs dormants attendent leur propriétaire

Les actifs dormants se retrouvent sur des comptes bancaires, des assurances ou des coffres dont l'activité est nulle depuis au moins cinq ans entre entre le titulaire (ou l'ayant droit, par exemple un héritier) du compte et l'institution financière. Il s'agit notamment de comptes ouverts par des grands-parents pour leurs petits-enfants qui ne sont pas au courant d'un tel avoir.

Depuis 2008, les banques sont tenues de dresser la liste des comptes sur lesquels aucun mouvement n'a été enregistré au cours des cinq dernières années. On les appelle les comptes "dormants". Il s'agit exclusivement de comptes détenus par des personnes physiques. Si la recherche du propriétaire légitime n'aboutit pas, la banque doit transférer le solde à la Caisse de dépôts et consignations (CDC) du SPF Finances. Ces avoirs peuvent être réclamés pendant 30 ans, mais uniquement si le solde est supérieur à 60 euros.

Les citoyens peuvent toutefois vérifier sur le site MyMinfin s'ils disposent d'argent dormant.

En 2020, 5.172 demandes de remboursement ont été enregistrées. Dans près de la moitié des cas (2.517), il n'était pas question d'avoirs dormants. Un petit nombre (246) a été clôturé sans remboursement, par exemple parce que les demandeurs ne disposaient pas des documents nécessaires pour justifier leur demande. En revanche, de l'argent a été reversé à 2.064 reprises, pour un total de 11,2 millions d'euros. 345 dossiers sont encore en attente.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous