Accueil Médias

La VF a encore de beaux jours devant elle

Les chaînes télé proposent les films et séries américaines en français. Internet a-t-il changé les habitudes des téléspectateurs ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 4 min

En septembre dernier, Netflix diffusait sa série « Narcos » qui relate l’histoire du baron de la drogue Pablo Escobar et sa recherche par les stups américains. Et il a semblé que pour la première fois dans un programme télévisé, des Colombiens parlaient espagnol et des Américains parlaient anglais dans un tourbillon de langages, d’accents et d’argots. Comme si on y était.

L’expérience amenait cette réflexion. L’arrivée de Netflix dans le paysage audiovisuel et, beaucoup plus largement, l’habitude prise avec internet des téléchargements (légaux ou illégaux) et de la vision de programmes, séries ou films en version originale marquent-elles la grande heure de la VO sous-titrée et la fin du monopole de la VF ? Nos habitudes sont-elles en train de changer et sommes-nous prêts à voir les œuvres audiovisuelles telles qu’elles ont été conçues ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs