Accueil Sports Cyclisme Route

Cian Uijtdebroeks: «J’espère qu’on ne va pas me comparer à Remco Evenepoel pendant cinq ans»

Il n’a que dix-sept ans mais a déjà le monde cycliste à ses pieds. Cian Uijtdebroeks a été courtisé par les écuries les plus ronflantes et a finalement choisi Bora. Pour continuer à grandir sans s’encombrer des comparaisons.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Il a beau n’afficher que dix-sept ans, le garçon propose déjà un certain sens de la répartie, un caractère évident et un humour ciselé. Cian Uijtdebroeks vient de signer un contrat de trois ans avec la puissante formation Bora-Hansgrohe, où pédale Peter Sagan pour ne mentionner que lui. Le Belge s’impose comme un énorme talent, un taulier en devenir, au point de susciter les comparaisons avec un certain Remco E. dont il épouse la trajectoire. Ce qui, finalement, amuse le Hannutois, parfait bilingue, qui a migré vers l’Italie et le lac de Garde pour disputer un stage avec ses nouvelles couleurs. « L’ambiance est top », glisse celui qui va encore pédaler un an avec l’équipe de formation de Bora, Auto Eder, avant de faire le grand saut chez les pros, en 2022. À tout juste dix-huit ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Tour d’Italie: des écarts infimes en tête

Le Blockhaus a écarté Simon Yates de la liste des prétendants au maillot rose mais il n’a en rien décidé qui allait porter la tunique magique à Vérone. Dans les Abruzzes, l’Australien Jai Hindley a devancé Romain Bardet et Richard Carapaz.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs