Valérie Glatigny sur le sport amateur: «Je crains qu’il n’y ait pas d’espoir avant mars»

Valérie Glatigny sur le sport amateur: «Je crains qu’il n’y ait pas d’espoir avant mars»
Pierre-Yves Thienpont

Alors que le sport amateur est à l’arrêt depuis plusieurs semaines à cause de la situation sanitaire, Valérie Glatigny est sortie du silence dans les colonnes de Sudinfo.

« La crise nous montre l’importance du bien-être physique et mental, a-t-elle affirmé. Le sport joue un rôle crucial et, pour moi qui suis ministre des Sports, c’est un crève-cœur de l’être en ces moments ».

« Je voudrais pouvoir donner une perspective », assure la libérale. « Je crains qu’il n’y ait pas d’espoir avant mars », tempère-t-elle néanmoins.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous